Que vaut Butelle ?

13/01/16 à 09:30 - Mise à jour à 12/01/16 à 16:28

Source: Sportmagazine

Transféré d'Angers, surprenant deuxième de Ligue 1, le gardien français Ludovic Butelle va défendre les buts du Club Bruges pour cette deuxième moitié de saison. Quel est son véritable niveau ?

Que vaut Butelle ?

Ludovic Butelle avec ses nouvelles couleurs. © BELGA

Le constat parle de lui-même. En 19 rencontres de Ligue 1, Ludovic Butelle n'a encaissé que 11 buts et réalisé 11 clean sheets, dont 3 lors des trois premières journées avec Angers. Il faut un goal de Valère Germain pour mettre fin à 326 minutes d'invincibilité. Il y a pire comme début de saison.

Alors que Butelle n'a pris que quatre buts à domicile, il ne s'est incliné que deux fois contre les ténors du championnat (Paris, Lyon, Marseille et Monaco), avec une prestation XXL contre le PSG le 1er décembre dernier, pour une cage inviolée et quatre arrêts décisifs à la clé.

Ce qui fait de lui l'un des tous meilleurs gardiens du championnat de France et ce qui fait de sa défense la deuxième meilleure, tout juste derrière l'ogre parisien (avec neuf petits buts contre, ndlr).

Sur ses dix-neuf rencontres, Butelle s'est employé 37 fois, dont 25 dans sa surface et 3 dans ses six-mètres. Des chiffres qui démontrent sa qualité première : la réactivité. " Il est très bon sur sa ligne, avec de gros réflexes, et possède une bonne lecture du jeu, il apprécie bien les trajectoires ", assure Grégory Malicki, son concurrent époque lilloise.

" Il n'a pas vraiment de point faible, il est assez complet. Je mettrais peut-être un petit bémol sur ses sorties aériennes, où il doit être plus performant, mais je ne vois pas grand-chose d'autre. " Si ce n'est le jeu au pied du gauche, qui peut encore s'améliorer.

" Il joue simplement, il ne fait pas les choses qu'il ne sait pas faire ", analyse Luigi Pieroni qui l'a cotoyé à Arles-Avignon. " Il sait ce qu'il sait faire et il le fait bien. Il n'a peut-être pas une grande technique, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande. "

Chaperonné dans ses jeunes années messines par les mythiques Faryd Mondragón et Jacques Songo'o, avant de devenir la doublure de luxe de Cañizares et Palop à Valence, puis de Landreau à Lille, Ludovic Butelle pourra désormais compter sur les conseils de choix de Michel Preud'homme. Coup de foudre assuré...

Par Nicolas Taiana

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Ludovic Butelle dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires