Qualifs Mondial 2019 de basket (m) - Eddy Casteels, le sélectionneur des Belgian Lions, veut laisser la Bosnie derrière

15/02/18 à 13:43 - Mise à jour à 13:45

Source: Belga

(Belga) Après deux défaites en février, la Belgique espère pouvoir ouvrir son compteur en qualifications pour la Coupe du monde 2019. Les Belgian Lions espèrent surtout pouvoir laisser la Bosnie-Herzégovine derrière eux pour truster l'une des trois premières places du groupe qualificatives pour le deuxième tour à partir de septembre.

Vendredi prochain, le 23, à 20h00 à Sarajevo, les hommes d'Eddy Casteels se frotteront aux Bosniens avant d'aller en France deux jours plus tard. "Il est logique de vouloir laisser la Bosnie derrière nous. Tous les matches sont clés et difficile, mais la Russie et la France sont encore un cran au-dessus", a rappelé Eddy Casteels qui sait cependant que la tâche sera ardue. "La Bosnie a impressionné lors de sa victoire contre la Russie. Il n'y a peut-être pas les joueurs de NBA, mais la jeune garde est impressionnante. Nous devons y croire et retenir la leçon de nos deux premiers matches. Une rencontre dure 40 minutes. Nous avons réussi une très bonne première mi-temps tant contre la France qu'en Russie et nous devons prendre avec nous cette confiance de l'avoir fait, mais pour gagner il faut tenir ce rythme durant 40 minutes. Et tant qu'il y a une chance, nous y croyons". La Belgique s'était inclinée contre la France (59-70) et en Russie (74-69) lors de ses deux premiers matches en novembre. "Nous avons un goût de trop peu après ces deux premières défaites, mais nous n'avons jamais été ridicules. On a encore toutes nos chances", a confirmé Jacques Stas, le manager des Belgian Lions, en discussion avec le Panathinaikos pour tenter de récupérer Matt Lojeski après la Bosnie. "Le Pana a encore un match le 23 et dans leur volonté de s'écarter de l'Euroligue pour se rapprocher de la FIBA, le club pourrait faire un geste et libérer ses joueurs pour l'équipe nationale." "Je l'ai inclus dans la liste parce que nous devons laisser ouverte cette opportunité", a renchérit Eddy Casteels, le tout nouveau coach de Louvain. Il reste une journée de championnat ce week-end, après quoi les Belgian Lions se rassembleront déjà dimanche soir à Bruxelles pour prendre le chemin lundi de Sarajevo. "Le match se jouera dans une petite salle, avec beaucoup d'ambiance pour mettre à mal l'équipe adverse", a enchaîné Jacques Stas, "mais les joueurs ont l'expérience suffisante pour passer au-dessus de ça". (Belga)

Nos partenaires