Présidence de l'ITTF - Jean-Michel Saive vise ce mercredi la présidence de la fédération internationale

31/05/17 à 05:37 - Mise à jour à 05:39

Source: Belga

(Belga) Jean-Michel Saive peut devenir ce mercredi le nouveau président de la fédération internationale de tennis de table (ITTF). L'élection est prévue à Düsseldorf lors de l'assemblée générale de l'institution, qui se tient en marge des championnats du monde. Jean-Michel Saive est l'unique rival du président sortant, l'Allemand Thomas Weikert.

Initialement, l'élection devait réunir trois candidats, mais le Qatari Khalil Al-Mohannadi a jeté l'éponge début mai. Ne reste donc que deux hommes en lice: Saive et Thomas Weikert. Ce dernier, 55 ans, a pris la tête de l'ITTF en septembre 2014, suite à la démission du Canadien Adham Sharara, qui dirigeait l'institution depuis 1999. Saive, 47 ans, a mis un terme à sa carrière internationale fin 2015, après avoir espéré une huitième participation aux Jeux Olympiques. Durant sa carrière de joueur, il a été N.1 mondial et champion d'Europe (1994). 'Jean-Mi' connaît aussi très bien l'envers du décor. Il préside la commission des athlètes du Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB) et celle des Comités Olympiques Européens (COE). Saive s'est lancé dans la course à la présidence en janvier dernier, avec l'ambition de "faire du tennis de table l'un des 'top sports' dans le monde et devenir l'une des 'top fédérations' de la planète". Son principal atout, c'est bien entendu son expérience de joueur: en 32 années sur le circuit, il a tout connu, les joies comme les déceptions. Surtout, il connaît parfaitement son sport. Sa principale faiblesse, que n'a pas manqué de rappeler Khalil Al-Mohannadi au moment de se retirer, c'est qu'il n'a jamais exercer de mandat au sein de l'ITFF. Qu'importe, Saive se montre confiant. "Je pense avoir mes chances, l'élection sera serrée", confiait-il à deux jours du scrutin, en évoquant les soutiens de l'Afrique, de l'Amérique latine et de l'Océanie. (Belga)

Nos partenaires