Pour Sébastien Pocognoli, "le Standard doit retrouver la culture de la gagne"

04/07/17 à 15:36 - Mise à jour à 15:37

Source: Belga

(Belga) "Le Standard doit retrouver la culture de la gagne ainsi que son âme éteinte depuis deux ans. Je suis revenu à la maison avec pour mission de ramener l'équipe dans le haut du classement. Il faut servir le club et pas s'en servir", a déclaré Sébastien Pocognoli, premier renfort estival du Standard, présenté officiellement à la presse mardi après-midi.

L'arrière gauche de 29 ans retrouve son club formateur pour la deuxième fois de sa carrière après un premier passage entre 2010 et 2013. "J'étais toujours en post-formation à l'époque, au retour d'AZ, je reviens aujourd'hui armé d'un autre de bagage footballistique et d'une expérience de cinq ans au plus haut niveau en Bundesliga et en Premier League. J'aurais pu rester à Brighton mais, l'heure est venue de m'investir à fond dans mon club." Sébastien Pocognoli éprouve beaucoup de plaisir à retrouver Sclessin. Il connaît les exigences des supporters et la pression qu'une telle vareuse peut engendrer. L'arrière souhaite mettre toute son expérience au profit d'un groupe de qualité qui travaille énormément durant cette préparation pour offrir un visage digne du Standard. "Ricardo Sa Pinto, qui a soif de victoire et qui nous transmet sa grinta, met de l'intensité dans ses séances. On travaille le pressing et cela demande une débauche d'énergie. Cela s'inscrit dans les fondamentaux du club, ceux qui permettent d'enflammer un stade. Nous nous devons d'ailleurs de retrouver une véritable solidité à domicile et de ne plus accepter aussi facilement la défaite", estime celui qui a aussi été transféré pour encadrer les jeunes. Sébastien Pocognoli, qui a choisi un projet sportif au détriment de l'argent, ne fait pas une croix sur les Diables Rouges même si la Coupe du Monde 2018 n'a pas été un argument précipitant son retour au pays. "Tout dépendra de mes prestations vu la qualité du noyau chez les Diables. Je sais que le coach me suit et qu'il est souvent dans les tribunes de la D1 belge", explique le Liégeois qui compte 13 sélections en équipe nationale. (Belga)

Nos partenaires