Pour Martinez, le tirage du Mondial sera surtout important sur le plan logistique

29/11/17 à 13:56 - Mise à jour à 13:55

Source: Belga

"Qu'importe les adversaires, nous serons attentifs aux endroits où nous allons jouer", a assuré mercredi le sélectionneur national de football Roberto Martinez lors d'une conférence de presse à Zaventem avant de s'envoler pour Moscou. Vendredi, à partir de 16h heures belges, aura lieu au Kremlin le tirage au sort des groupes du Mondial. Tête de série, la Belgique figure dans le pot 1.

Pour Martinez, le tirage du Mondial sera surtout important sur le plan logistique

Roberto Martinez © BELGA

Martinez sera très attentif aux futurs déplacements de son équipe en Russie. "Plus de trois heures de voyage depuis notre camp de base pourrait nous pousser à adopter une approche différente quant à la logistique", a expliqué l'Espagnol de 44 ans.

"En Coupe du monde, nous devons être prêts à affronter n'importe quelle équipe", a lancé d'emblée le Catalan. "Dans une compétition à élimination directe, c'est vrai que le tirage peut avoir son importance et nous sommes impatients de connaître nos adversaires. Cela va marquer le réel début de notre préparation. Nous sommes davantage excités que craintifs."

"En phase de groupes, il n'y pas beaucoup de marge d'erreur. Le tirage prend tout son sens à partir des huitièmes de finale. Il y a beaucoup de très bonnes équipes dans le pot 2, qui se sont illustrées de belle manière lors des qualifications comme l'Espagne ou l'Angleterre. Une rencontre face au Pérou serait très compliquée également car c'est un pays qui attend une participation au Mondial depuis 1982, il faudrait donc contenir leur enthousiasme. Il n'y a pas de bon ou mauvais tirage. C'est à nous de rendre notre tirage plus facile grâce à une bonne préparation."

L'ancien entraîneur d'Everton a mis l'accent sur son groupe et la mentalité qui doit y régner. "Le plus important restera notre propre préparation et la manière dont nous allons évoluer au Mondial. Nous possédons un effectif talentueux et je pense que nous pouvons aller chercher un bon résultat. Nous voulons disputer un tournoi dans lequel nous allons grandir en tant qu'équipe."

Martinez, arrivé en août 2016 à la tête des Diables, a ensuite abordé le programme des mois à venir. "Mars est moins important que mai et juin pour l'équipe nationale. En mars, les joueurs sont encore concentrés sur leurs clubs mais, une fois la finale de la Ligue des Champions disputée, ils seront tous tournés vers la Russie. Nous affronterons donc des adversaires de renom juste avant le Mondial. Nous voulons atteindre le meilleur niveau possible, que ce soit individuellement ou en équipe."

En reconnaissance pour l'Union belge de football

Outre le tirage au sort de vendredi, la délégation belge profitera de son voyage en Russie pour se lancer dans la préparation finale de la Coupe du monde 2018. "En fonction du tirage, nous déciderons de nos futurs adversaires en matches de préparation", a expliqué Van Puyvelde lors d'une conférence de presse à Zaventem mercredi matin. "Nous avons déjà des contacts avec certains pays. Des matches comme ceux de novembre contre le Japon et le Mexique, des adversaires aux styles différents, sont importants. Et les rencontres de mars devraient s'inscrire dans la même logique. Juste avant le Mondial, nous aimerions affronter des nations du top mondial, mais nous annoncerons les prochaines affiches d'ici une dizaine de jours, une fois le tirage effectué."

La délégation belge profitera de son court séjour en Russie pour vérifier l'avancée des travaux dans le probable camp de base des Diables. "Roberto Martinez et moi allons voir s'ils ont fait ce qu'ils avaient promis d'effectuer", a raconté Van Puyvelde. Après une première visite du Moscow Country Club en janvier dernier, la fédération avait pris une option sur l'endroit pour y établir ses quartiers. L'URBSFA pourrait valider son option après le tirage. Le complexe, situé dans un espace vert et doté d'un parcours de golf, bénéficie d'une situation calme sans être trop éloigné de la capitale russe.

Le directeur technique a d'ores et déjà annoncé un changement en ce qui concerne la préparation des Diables au Mondial russe. "Elle se fera en Belgique et nous veillerons à donner aux joueurs davantage de tranquillité au niveau mental", a assuré Van Puyvelde.

Koen De Brabander, directeur général de l'Union belge, sera aussi présent à Moscou. "Notre semaine sera très chargée, la FIFA a prévu de nombreuses conférences et d'ateliers où la sécurité, le ticketing et beaucoup d'autres aspects seront abordés. Après le tirage, tout prend forme. En effet, nous serons capables de mettre sur pied un calendrier presque journalier pour les Diables Rouges."

Le directeur général de l'URBSFA a aussi abordé les supporters belges. "Nous sommes en contacts étroits avec l'ambassade russe pour faire du Mondial une fête pour nos fans et organiser au mieux leurs déplacements."

Nos partenaires