Pour la dernière de Wilmots ?

12/06/15 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Sportmagazine

Alors que tout le monde se demande quelle sera la décision de Marc Wilmots, les Diables tenteront de garder leur première place face au Pays de Galles.

Pour la dernière de Wilmots ?

La rencontre de ce soir sera-t-elle la dernière de Marc Wilmots à la tête des Diables ? © BELGA

Quand on évoque les Gallois, toute une série d'images se bousculent: des guerriers valeureux, un petit peuple courageux qui revendique sa singularité au sein du Royaume Uni. Cardiff correspond parfaitement à cette image. Une ville ouverte sur la mer mais ramassée sur son château. Une ville où en un coup d'oeil, on embrasse l'avenir médiéval et le futur sportif, grâce à la présence de ce Millenium Stadium, temple du rugby, situé à quelques centaines de mètres du château.

Ce n'est pas là que se déroulera le match de ce soir mais de l'autre côté de la rivière Taff, au stade de Cardiff City, choisi pour sa capacité plus réduite de 26.000 places (les Gallois voulaient absolument un stade plein). A l'entrée, le dragon du blason du club (ajouté lors de l'arrivée du propriétaire malaysien, Vincent Tan, qui récemment vient d'acquérir le club de Courtrai), colle bien à celui du Pays de Galles.

C'est donc là que les Belges tenteront de prendre le large en vue de l'EURO 2016. Une victoire et c'est la voie royale pour la France ; un partage et c'est le status quo ; une défaite et ce sont les doutes qui risquent de ressurgir. Pourtant, au-delà de l'enjeu sportif, c'est l'avenir de Marc Wilmots, courtisé par son club de coeur, Schalke 04, qui focalise toute l'attention. Et si tout s'arrêtait là où tout a commencé, à Cardiff. C'est en effet là que Wilmots avait débuté son mandat officiel de sélectionneur, il y a bientôt trois ans.

Wilmots annoncera dans les heures ou les jours qui suivent le match s'il reste à la tête des Diables (ou pas). S'il part, ce sera alors l'heure du bilan et des adieux, avant le casse-tête pour trouver un nouveau coach. Jeudi en conférence de presse, Wilmots a une nouvelle fois éludé les questions sur son avenir.

Mais avant la fin du suspense, l'heure est au sportif. La démonstration affichée en France a gonflé la confiance des Diables Rouges et il faudra veiller à ce que cela ne tourne pas en suffisance face à une nation qui rêve d'une participation à une grande compétition depuis 1976. Les Gallois n'ont pas la somme des talents des Diables mais ils n'en manquent pas non plus. Ils peuvent combiner le génie de Gareth Bale ou Aaron Ramsey à la vaillance d'un Joe Ledley ou Ashley Williams.

Dans l'optique d'un combat physique, l'absence de Marouane Fellaini est la seule ombre au tableau belge. Felly sera remplacé par Nacer Chadli, qui reste sur une saison fantastique avec Tottenham mais toujours à la recherche d'une prestation référence sous le maillot des Diables. Wilmots a donc choisi Chadli pour apporter de la taille et des infiltrations. Quant à Kevin De Bruyne, il restera donc sur son côté droit, là où il a déjà fait merveille en équipe nationale.

Ici, à Cardiff, outre la présence du groupe de rock, The vaccines, au Motorpoint Arena, on prévoit de la pluie en soirée. Ça tombe bien, ça nous a plutôt bien réussi lors des éliminatoires précédents.

De notre envoyé spécial à Cardiff, Stéphane Vande Velde

Nos partenaires