Marc Degryse
Opinion

13/03/17 à 14:00 - Mise à jour à 15:54

PO1 : ça aurait été plus sympa avec Genk

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la présence de Genk en PO1 aurait été un plus pour le spectacle.

PO1 : ça aurait été plus sympa avec Genk

L'ultime victoire à Westerlo n'a pas suffi à Thomas Buffel et les siens pour se qualifier pour les PO1. © BELGA

Gand et Charleroi n'ont rien volé à personne, ils vont jouer les play-offs et c'est mérité. Charleroi n'a pas fait grand-chose de valable dans ses trois derniers matches. Marquer péniblement deux buts quand on affronte Saint-Trond, Courtrai et Lokeren, ce n'est pas terrible. Mais on ne peut pas mettre la barre trop haut avec eux. Réclamer à la fois les résultats et la manière, c'est trop. On voit un Charleroi plus à l'aise contre les grands, et des grands, maintenant, ils vont en croiser chaque semaine. Des équipes qui vont ouvrir le jeu. Pour ce qui est de Gand, je vois chez eux l'équipe qui a les moyens d'emmerder sérieusement Bruges et Anderlecht. Pour le spectateur neutre, leur qualification est une bonne chose. Les matches de Gand sont régulièrement synonymes de spectacle.

La moins bonne nouvelle, pour moi, est l'échec in extremis de Genk. Et c'est un paradoxe qu'une semaine aussi convaincante se termine sur une non-qualification pour les PO1 et la gueule de bois qui va avec. Genk écarte Bruges sans que ça souffre la moindre discussion, Genk fait un festival sur le terrain de Gand en Europa League, puis Genk se promène sur la pelouse de Westerlo. Mais Genk va jouer les play-offs 2... Albert Stuivenberg a réussi une jolie série depuis début janvier : 19 points sur 27. Et avec un peu de réussite dans des moments clés, ce serait mieux encore et l'équipe serait qualifiée pour les PO1. Ils ont perdu dans les dernières secondes à Malines. Et contre Charleroi, ils ratent un penalty suivi d'un but carolo sur la contre-attaque. Deux matches-charnières. Et des points perdus qui pèsent lourd.

Partager

Pour le même prix, Genk est qualifié pour les play-offs 1 et joue la finale de la Coupe.

On aurait aimé que Genk y aille parce que c'est une équipe agréable à regarder. C'est offensif, c'est attractif, c'est spectaculaire. On peut avoir pas mal de coups de coeur en les voyant jouer. Il y a d'abord les deux chefs d'orchestre, Alejandro Pozuelo et Ruslan Malinovskiy. Sander Berge a un gros potentiel. Jean-Paul Boëtius est intéressant. On peut aussi signaler que l'équipe a fait un tout bon début d'année en ayant perdu Wilfred Ndidi et Leon Bailey. On peut aussi parler de la blessure de Nikolas Karelis. Malgré tout ça, Genk a su produire quelque chose. Pour le même prix, ils seraient qualifiés pour les play-offs et ils joueraient la finale de la Coupe de Belgique ce week-end. Parce que, là aussi, ils n'ont pas eu la réussite à l'un ou l'autre moment clé. S'ils marquent leur penalty contre Ostende, ça peut tout changer. Maintenant, il reste l'Europa League. Après le festival sur le terrain de Gand, la qualification pour les quarts est évidemment déjà en poche.

Il y a un autre fait marquant dans la saison de Genk : le grand nombre de matches qu'ils ont déjà joués, et ce n'est pas fini. Ils en sont déjà à une cinquantaine. Ils vont en faire dix dans les play-offs 2. Ils sont capables de gagner leur poule, ça en ferait deux de plus. Puis éventuellement encore deux pour le barrage donnant accès à l'Europa League. Sans parler de l'Europa League elle-même. Ils pourraient approcher la septantaine, c'est énorme. En tout cas, si ce groupe reste en place, ça peut donner quelque chose de bien à l'avenir.

Nos partenaires