"Pas facile de devoir jouer aussi souvent avec une défense remaniée"

11/11/16 à 17:38 - Mise à jour à 17:41

Source: Belga

Laissé au repos mercredi aux Pays-Bas, Thibaut Courtois s'attend à jouer son 47e match international dimanche face à l'Estonie, en qualifications du Mondial 2018. "Tout le monde veut jouer chez les Diables, mais se retrouver une fois sur le banc, ce n'est pas un problème", a déclaré le gardien de Chelsea vendredi après l'entraînement des Diables Rouges à Tubize.

"Pas facile de devoir jouer aussi souvent avec une défense remaniée"

Thibaut Courtois © Reuters

Mercredi, Courtois a pu constater depuis le banc de touche de l'Amsterdam ArenA que tout n'était pas au point au sein de la défense des Diables. Devant Simon Mignolet, aligné entre les perches, la défense était composée de Christian Kabasele (qui a remplacé in extremis Vincent Kompany), Laurent Ciman et Jan Vertonghen. Les absences de Kompany, Toby Alderweireld et Thomas Vermaelen se sont fait sentir.

"Ce n'est pas facile de devoir jouer aussi souvent avec une défense remaniée", selon Thibaut Courtois. "C'est dommage que toutes ces blessures tombent ensemble, mais les autres joueurs ont assez de qualité. Et en tant qu'équipe, on défend ensemble. Quand on doit se passer d'excellents défenseurs de Premier League comme Vincent et Toby, on perd forcément en qualité".

Concernant le match de dimanche, Courtois trouve que la victoire compte plus que tout. "Le plus important, c'est de gagner. Mais, surtout à domicile, il faut essayer de ne pas encaisser".

Laurent Ciman devrait de nouveau être aligné en défense. "C'est vrai que nous avons fait quelques fautes face aux Néerlandais. Il y avait aussi un manque d'automatismes", dit le défenseur de l'Impact Montréal. "Chez les Diables, on a toujours peu de temps pour se préparer, mais ces automatismes arrivent".

Au milieu, Steven Defour devrait de nouveau avoir la confiance de Roberto Martinez. Le médian de Burnley ne s'est pas entraîné vendredi, mais il se dit prêt à jouer. "Je souffre des ischio-jambiers, mais ce n'est pas très grave. Par rapport au match de mercredi, nous devrons jouer plus vite dimanche, et plus bouger sans ballon. Mercredi, nous étions peut-être inconsciemment trop relâchés. Il faudra une autre mentalité dimanche", conclut Steven Defour.

Nos partenaires