"Pas de changements, sauf si j'y suis forcé"

09/10/16 à 20:06 - Mise à jour à 20:06

Source: Belga

Martinez, à la veille du 3e affrontement des Diables Rouges sur la route du Mondial russe, a laissé entendre en conférence de presse dimanche qu'il composerait lundi face à Gibraltar une équipe en grande partie semblable à celle qui avait pris le dessus (4-0) sur la Bosnie-Herzégovine vendredi à Bruxelles.

"Pas de changements, sauf si j'y suis forcé"

Roberto Martinez © BELGA

"Je ne ferai pas de changements, sauf si j'y suis forcé", a-t-il précisé. En-dehors des modifications inévitables du onze de base, à la suite de la blessure de Jordan Lukaku et de la suspension de Marouane Fellaini pour ce match, Martinez ne devrait donc pas bouleverser son effectif. "Je veux qu'on joue bien, je veux voir la même intensité que vendredi contre la Bosnie-Herzégovine", indique le coach, qui ajoute qu'il ne pense pas encore à la différence de buts dans le groupe H, pour le moment à l'avantage des Diables face à la Grèce qui compte également 6 points.

Le sélectionneur espagnol a connu, avec la victoire 4-0 contre la Bosnie-Herzégovine au stade Roi Baudouin, vendredi, son premier "match référence", selon de nombreux observateurs de la presse. La rencontre a cependant été marquée par la sortie sur blessure, après environ 20 minutes, d'un Jordan Lukaku titulaire, touché à la cheville. Le défenseur de la Lazio a effectué un scan samedi, et il sera "out pour quelques semaines, minimum deux ou trois". "Les ligaments ne sont pas endommagés", rassure Roberto Martinez. Romelu, quant à lui, "a très bien réagi" ces dernières 24 heures. Il s'entraine individuellement, et une décision sur sa disponibilité sera prise lundi, précise le coach, qui avait remplacé son grand attaquant par Benteke à la 82e, vendredi.

Nicolas Lombaerts, absent à Bruxelles pour cause de paternité, est quant à lui bien prêt à jouer. Il "a voyagé avec le groupe", confirme Martinez. "Il nous est revenu avec un sourire énorme".

Nos partenaires