Paris-Roubaix - L'Enfer du Nord dimanche ou le paradis de Quick-Step Floors encore ?

08/04/18 à 06:12 - Mise à jour à 06:14

Source: Belga

(Belga) L'Enfer du Nord déroulera ses fastes dimanche sur 257 km avec 29 tronçons de 54,7 km de pavés au total. La 116e édition de Paris-Roubaix (WorldTour) devrait se dérouler par temps sec et par des températures approchant les 20 degrés, mais la bataille n'en sera pas moins ardue pour tenter de mettre à mal la quasi-hégémonie de Quick-Step Floors en ce début de saison.

Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) s'était plaint dimanche dernier lors d'un autre Monument du cyclisme, le Tour des Flandres, qu'il était presque le seul à vouloir essayer de batailler contre l'armada de Quick Step-Floors. Des déclarations qui n'ont pas plu à tout le monde, à commencer par Tom Boonen (vainqueur de Paris-Roubaix en 2005, 2008, 2009 et 2012 et du Tour des Flandres en 2005, 2006 et 2012), désormais devenu conseiller chez Lotto Soudal. Niki Terpstra, bien servi par Philippe Gilbert (finalement 3e), avait dominé le Ronde il y a une semaine. Le Néerlandais renverra peut-être la balle dimanche pour lancer le Liégeois sur le Vélodrome de Roubaix. Avec ses 25 victoires au compteur depuis le début de la saison, en comptant celle de l'Espagnol Enric Mas lors de la 6e étape du Tour du Pays Basque samedi, Quick-Step Floors est loin d'être rassasié. La formation belge a déjà prévenu qu'elle ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Les prétendants ne manquent cependant pas, parmi lesquels sont cités Sep Vanmarcke, Peter Sagan bien sûr, le vainqueur de l'an dernier Greg Van Avermaet, le champion de Belgique Oliver Naesen, Jasper Stuyven, le Français Arnaud Démare ou encore l'Allemand John Degenkolb. (Belga)

Nos partenaires