Pablo Andres et l'agent Verhaegen ont cartonné pendant le Mondial

26/07/18 à 14:00 - Mise à jour à 24/07/18 à 15:45

Une présence remarquée dans l'émission quotidienne de Benjamin Deceuninck, des vidéos qui dépassent le million de vues sur Facebook, 50.000 fans supplémentaires,... L'agent de police le plus déjanté du Royaume dévoile les coulisses de tournage de ses sketches.

Pablo Andres et l'agent Verhaegen ont cartonné pendant le Mondial

Pablo Andres © RTBF

Pablo Andres avait marqué les esprits lors des précédents Mondial et EURO avec ses capsules déjantées sur Facebook. En quittant RTL pour la RTBF avant la Coupe du monde, il a perfectionné son modèle et élargi son public, bénéficiant des retombées du passage en télé et du succès de la compétition. Rien que sur Facebook, chaque vidéo a dépassé la centaine de milliers de vues, avec des pics à plus d'un million pour trois d'entre elles concernant la France ! Un calcul qui ne prend même pas en compte les visions en télé et sur Auvio.

" Les capsules ne durent que deux minutes environ mais exigent un travail qu'on ne soupçonne peut-être pas ", résume l'humoriste. " Trois heures sont nécessaires pour l'écriture d'une séquence. Le tournage m'occupe une heure et le montage environ quatre heures. Il y a des aspects plus techniques à maîtriser comme les adaptations de format pour la télé, le web, etc. Je devais aussi regarder les matches, qui étaient nombreux les premières semaines. "

Son succès est le fruit d'un gros boulot en solo qui l'a conduit, en fin de tournoi, aux portes de l'épuisement. " Je suis un autodidacte et j'ai mis 10 ans pour arriver à ce résultat. J'ai commencé avec des vidéos sur Facebook et je n'avais pas les moyens d'avoir une équipe autour de moi. J'ai appris à maîtriser des programmes de montage, j'ai créé un studio dans ma maison avec l'aide de pros (caméraman, ingénieur du son, décoratrice, etc.). J'ai un ton et des idées bien précises en ce qui concerne le rythme d'une capsule et ce sont des aspects très difficiles à déléguer. "

Durant ce Mondial, Pablo Andres a vu sa page Facebook comptabiliser 50.000 fans supplémentaires. " C'est bien plus que ce que j'espérais. Facebook a changé ses algorithmes et les gens n'ont plus automatiquement accès à certains contenus quand ils se connectent. J'avais constaté que des vidéos étaient deux ou trois fois moins vues qu'auparavant. Ici, c'est reparti à la hausse. "

Par Simon Barzyczak

En savoir plus sur:

Nos partenaires