Open d'Australie - "Wickmayer peut redevenir Top 20", selon Mouratoglou

28/01/16 à 08:47 - Mise à jour à 08:47

Source: Belga

(Belga) Il est sans doute le coach le plus prisé du moment. Patrick Mouratoglou a mené Serena Williams vers une septième finale à l'Open d'Australie, jeudi, qui la rapproche au plus près d'égaler le record des 22 titres du Grand Chelem remportés par Steffi Graf. Mais le Français, 45 ans, est aussi celui qui a récupéré Yanina Wickmayer dans son académie à Nice, l'été dernier. "Je suis convaincu que Yanina peut encore réaliser de grandes choses", a-t-il confié à Melbourne.

Patrick Mouratoglou a toujours cru en Yanina Wickmayer. Il y a plusieurs années, il avait notamment confié qu'il voyait en elle une future Top 10. La Lierroise, 26 ans, atteignit finalement le 12e rang à la WTA, en avril 2010. Aujourd'hui, elle est 41e et va sortir du Top 50 après sa défaite au premier tour à Melbourne. Mais le Parisien est persuadé qu'elle peut rebondir. "L'essentiel pour Yanina, si elle veut revenir au niveau qu'elle a eu, voire faire encore mieux, et donc intégrer le Top 10, c'est qu'elle s'inscrive dans la continuité et qu'elle fasse preuve d'un peu plus de stabilité émotionnelle dans ses matches", analysa-t-il. "C'est une fille intelligente, volontaire, une athlète incroyable. Mais changer tous les six mois d'encadrement n'est pas une bonne idée. Si elle a confiance en Nicolas Beuque, le garçon qui la coache, cela peut marcher." Yanina Wickmayer peut également compter sur le soutien de Kim Clijsters quand elle est en Belgique. Patrick Mouratoglou pense que la combinaison peut être bénéfique, à condition que les discours soient convergents. "Kim a beaucoup à donner aussi. L'important, c'est d'avoir un discours unique et non des points de vue divergents, sinon on s'y perd. Kim, je l'adore. Nous avons même joué au tennis ensemble l'autre jour. Je vais en profiter pour en parler avec elle ici, dans l'intérêt de Yanina." (Belga)

Nos partenaires