Open d'Australie: Bemelmans a signé la "plus belle victoire de sa carrière" contre Pouille à Melbourne

15/01/18 à 14:11 - Mise à jour à 14:15

Source: Belga

(Belga) "Oui, je pense qu'il s'agit de la plus belle victoire de ma carrière", a-t-il confié, ravi. Ruben Bemelmans a créé l'une des surprises d'une première journée à rebondissements, lundi, à l'Australian Open en prenant la mesure de Lucas Pouille (ATP 18), le héros de la victoire en finale de la Coupe Davis contre la Belgique, à Lille. Sur le court N.7, le Limbourgeois, 30 ans, issu des qualifications, a pratiqué un tennis de rêve pour s'imposer 6-4, 6-4, 6-7 (4/7) et 7-6 (8/6) après 3h11 de jeu.

"J'avais déjà battu Kyrgios l'an dernier à Anvers, mais il m'avait donné le match à moitié. Ici, j'ai vraiment mérité ma victoire", expliqua-t-il. "En outre, j'y ai mis la manière. J'ai été très solide, j'ai bien servi et bien joué tactiquement. À partir du troisième set, il s'est mis à devenir plus agressif, il s'est plus relâché également, mais j'ai bien tenu. C'était chaud, j'étais un peu nerveux, mais je n'ai pas douté. Sans quoi, je n'aurais jamais réussi à sauver autant de balles de break (12 sur 14, dont 7 sur 8 dans le quatrième set, ndlr). Réussir à battre un Top 20 lors du premier Grand Chelem de l'année, cela fait un bien fou. Cela prouve que je suis sur la bonne voie." C'est la première fois que Ruben Bemelmans réussit à passer un tour à l'Australian Open. Mercredi, l'attend désormais le Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 61), 25 ans. "Je ne l'ai encore jamais rencontré, mais je sais à quoi m'attendre. C'est quelqu'un qui frappe sur tout et parfois avec les yeux fermés", sourit-il. "Tactiquement, je ne devrai donc effectuer de grands ajustements. Il faudra que je continue à bien varier mon jeu, car je pense que si j'y parviens, je peux lui faire mal. De toute façon, dans mon esprit, je reste l'outisder. Mais je sais aussi que j'ai les moyens de le battre", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires