Onyekuru, un transfert soigneusement préparé

05/07/17 à 10:00 - Mise à jour à 10:17

Source: Sportmagazine

Le passage du jeune Nigérian vers Anderlecht a impliqué les deux plus grands agents du pays alors que Lucien D'Onofrio n'était pas loin de réussir un très joli coup.

Onyekuru, un transfert soigneusement préparé

Henry Onyekuru c'est 25 goals et 9 assists la saison dernière à Eupen. © BELGA

Il est censé être le joueur "frisson" de la campagne des transferts d'Anderlecht. Car l'an dernier, hormis quelques actions de classe de Sofiane Hanni ou des frappes stratosphériques de Youri Tielemans, la partition du dernier champion en titre manquait, indiscutablement, d'un brin de folie. Henry Onyekuru devrait combler ce déficit.

"Son style de jeu correspond au style de la maison... Nous désirons lutter sur les trois fronts et la venue de Henry correspond aussi aux ambitions du club", a déclaré un Herman Van Holsbeeck, visiblement très satisfait de son actuelle campagne de transferts.

Quelques jours avant l'officialisation du prêt, le directeur général des Mauves déclarait pourtant : "On est un des 48 clubs qui le suivent donc on a une chance sur 48". Et c'est vrai que la liste des clubs intéressés par le récent international nigérian était importante et prestigieuse.

Anderlecht ne boxait pas dans la même catégorie que ses nombreux concurrents ( Everton, West Ham, le PSG, Arsenal, Schalke 04, etc.) désireux d'attirer dans ses filets ce jeune attaquant de 20 ans qui a bouclé sa saison avec des statistiques phénoménales (25 buts et 9 assists, toutes compétitions confondues).

Mais le dossier Onyekuru avait été préparé en coulisses depuis plusieurs mois par Herman Van Holsbeeck, qui avait été présenté au propriétaire d'Everton, le milliardaire iranien, Farhad Moshiri, lorsqu'il s'était rendu pour la première fois à Monaco pour discuter du transfert de Tielemans. C'est Christophe Henrotay, agent de Youri et proche de la direction des Toffees, qui avait organisé cette rencontre derrière le Rocher.

Quelques semaines plus tard, Moshiri a contacté Henrotay pour lui confirmer qu'il était intéressé par Onyekuru mais qu'en raison du risque de ne pas recevoir de permis de travail, il envisageait de prêter le joueur à Anderlecht. Christophe Henrotay a, dans la foulée, contacté Herman Van Holsbeeck qui l'a redirigé vers Mogi Bayat, à qui le club d'Eupen avait fait parvenir un mandat exclusif.

Henrotay a mis, le soir-même, un avion à la disposition de Mogi Bayat, où l'on retrouvait également à bord, l'agent "officiel" d'Onyekuru et l'avocat Laurent Denis. Le lendemain, le transfert du Nigérian vers Everton, pour une durée de cinq ans en échange de 8 millions d'euros, était signé, tout comme le prêt du joueur vers Anderlecht, sans qu'aucun membre de la direction anderlecthoise ne se déplace.

Tout s'est accéléré sur la fin, car la concurrence devenait de plus en plus menaçante. Notamment via Lucien D'Onofrio qui rêvait d'attirer Onyekuru en prêt à l'Antwerp. D'Onofrio a rencontré à Paris l'entourage du joueur en compagnie du nouveau directeur sportif du PSG, Antero Henrique, que l'actuel directeur sportif de l'Antwerp connaît très bien puisqu'il a officié pendant 30 ans à Porto.

Onyekuru a finalement choisi la Premier League et Everton. Et Anderlecht a finalement remporté la mise, du moins l'espace d'une saison. Le Sporting prend en charge l'intégralité du salaire d'un joueur qui devrait égayer le jeu de René Weiler.

Par Thomas Bricmont

Nos partenaires