"On n'était pas du tout au point lors du précédent déplacement à Bruges"

04/05/18 à 15:26 - Mise à jour à 15:27

Source: Belga

(Belga) 5-0 ! Une claque qui en principe ne s'oublie pas ! Même si l'entraîneur d'Anderlecht Hein Vanhaezebrouck affirme aujourd'hui ne plus très bien se souvenir des principales étapes de ce chemin de croix.

Le capitaine des mauves Leander Dendoncker n'a lui rien oublié, et cela ne fait bien sûr pas partie des meilleurs souvenirs de sa carrière. D'autant qu'il enchaînait alors des prestations individuelles indignes de son gros potentiel. Mais depuis il a repris du poil de la bête et Anderlecht, même s'il n'est toujours pas parvenu à recouvrer son statut d'épouvantail de la Jupiler Pro League de football, se relancera carrément dans la course en revenant à 2 points de son bourreau de décembre, en prenant sa revanche dimanche au Jan Breysel. "C'est clair qu'à l'époque du 5-0 on n'était pas au point, et moi le premier", commente Dendoncker. "On manquait un peu de tout. De plus à Bruges rien n'a tourné, et on a pris un deuxième goal de carnaval juste avant la mi-temps. Mais aujourd'hui notre football est beaucoup plus consistant. Nos dernières prestations en témoignent. On a bien progressé, mais le match qui nous attend dimanche à Bruges reste un défi de taille. Il n'y en a pas beaucoup pour ne pas dire aucun qui vont gagner là-bas. Mais on n'a pas le choix, et il va donc falloir essayer...", conclut Dendoncker, pleinement concentré sur les quatre dernières journées du championnat, et pas encore sur le Mondial en Russie. Même s'il espère naturellement faire partie de la liste des 23 du sélectionneur Roberto Martinez. "Cela trotte un peu dans ma tête", admet-il. "Les playoffs I offrent heureusement de belles possibilités de se mettre en valeur dans les matches au sommet qui se succèdent..." (Belga)

Nos partenaires