"Nous avons choisi la Belgique car c'est une nation du top", explique Pizzi

26/03/18 à 20:14 - Mise à jour à 20:15

Source: Belga

(Belga) L'Arabie Saoudite est impatiente de se mesurer à la Belgique en amical, mardi, à Bruxelles. "Nous avons choisi la Belgique comme adversaire car c'est une nation du top", a déclaré le sélectionneur des Saoudiens, Juan Antonio Pizzi, lundi, en conférence de presse.

Pizzi est à la tête de la sélection saoudienne depuis novembre 2017. Il a succédé à son compatriote Edgardo Bauza, licencié seulement trois mois après sa nomination en remplacement du Néerlandais Bert van Marwijk, dont la fédération s'est séparée malgré la qualification au Mondial. Vendredi, contre l'Ukraine, l'Arabie Saoudite a partagé 1-1 en évoluant dans un 4-5-1 souple. "Nous avons un système avec lequel nous jouons contre tous nos adversaires. Nous en avons les armes. Notre intention est d'avoir le ballon et de presser haut", a expliqué l'ancien sélectionneur du Chili, avec qui il a gagné la Copa America 2016 et disputé la finale de la Coupe des Confédérations 2017. Les Faucons Verts disputeront le match d'ouverture de la Coupe du monde contre la Russie le 14 juin. "Nous voulons toujours nous améliorer. La Belgique est forte et nous sommes en préparation au Mondial, nous devons voir à quel point nous sommes forts. C'est une nation du top, leurs joueurs jouent tous dans des grandes compétitions. A l'inverse, nous n'avons pas beaucoup de joueurs connus en Europe, et cela peut être un avantage pour nous." A l'exception d'Osama Hawsawi, le reste de l'équipe est composée de joueurs inconnus en Belgique. Hawsawi, défenseur central de 33 ans, a évolué dans notre championnat, à Anderlecht, lors de la saison 2012-2013. Il n'a disputé que deux rencontres, 76 minutes contre Oud-Heverlee Louvain en championnat et 58 minutes en Coupe contre les Francs Borains. Cinq mois après son arrivée en Belgique, Hawsawi était rentré au pays, à Al-Ahli. Entre-temps, il a rejoint Al-Hilal. (Belga)

Nos partenaires