Nicolas Frutos est confiant et admet devoir "gagner face au Celtic"

26/09/17 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

A la veille de la confrontation entre Anderlecht et le Celtic Glasgow dans le cadre de la 2e journée de Ligue des Champions mercredi soir, l'entraîneur anderlechtois Nicolas Frutos a affirmé sa volonté de prendre les trois points face au club écossais. "Nous jouons à la maison et nous sommes donc favoris. Nous jouerons le coup à fond", a affirmé le coach argentin.

Nicolas Frutos est confiant et admet devoir "gagner face au Celtic"

Nicolas Frutos © BELGA

D'entrée, Nicolas Frutos a annoncé la disponibilité de Lukasz Teodorczyk et Kara Mbodji, aptes à affronter le Celtic Glasgow. Une décision concernant la présence ou non d'Ivan Obradovic (tibia) devra cependant être prise plus tard dans la soirée. "Téo et Kara devraient normalement pouvoir jouer", a commenté l'Argentin de 36 ans. "Je ne sais pas encore dire s'ils joueront, mais ils sont en tout cas à ma disposition", a-t-il ajouté avant de pointer un problème de largeur du noyau au poste de latéral gauche. "Pour Obra, nous prendrons une décision ce soir. C'est vrai qu'à ce poste nous sommes un peu court. Sowah a joué là le week-end dernier et Appiah peut aussi dépanner à cet endroit. Même si ce n'est pas l'idéal, je ne me fais pas trop de soucis".

Vainqueur des Rangers 0-2 le week-end dernier, c'est un Celtic en pleine confiance qui se déplacera à Bruxelles mercredi soir. "Ils proposent un jeu typiquement écossais", a ajouté Frutos. "C'est une équipe physique qui sait aussi jouer au ballon. Tant pour Anderlecht que pour le Celtic, c'est un match clé pour la 3e place du groupe. Le PSG et le Bayern font partie des favoris pour la victoire finale et sont donc hors catégorie".

Concernant sa composition, Frutos est très clair: "J'alignerai les onze meilleurs joueurs. Je ne sais pas encore qui, même si j'ai déjà une petite idée. Il faudra jouer notre propre jeu, se créer des occasions et profiter des espaces".

Après cette échéance européenne, Anderlecht sera déjà tourné vers le championnat de Belgique et l'affrontement attendu face au Standard de Liège. "A Anderlecht, il faut tout gagner", a encore précisé l'entraîneur bruxellois. "J'ai un bon sentiment concernant ces deux magnifiques rendez-vous qui nous attendent. Je ne m'occupe pas de mon avenir personnel en ce moment. Je pense déjà avoir prouvé et montré que je suis prêt à endosser ce rôle d'entraîneur principal sur du long terme. Mais je ne veux pas aller trop vite, il y a encore beaucoup de travail à effectuer devant nous", a conclu Frutos.

"Le match face au Celtic il y a 14 ans reste mon plus beau souvenir européen"

Olivier Deschacht

Olivier Deschacht © Belga

Face au Celtic Glasgow mercredi soir, Olivier Deschacht pourrait disputer son 99e rendez-vous européen. En conférence de presse d'avant-match, le défenseur anderlechtois s'est montré particulièrement concentré sur son sujet. "Seule la victoire compte et tout le groupe en est conscient", a fait savoir Deschacht mardi.

S'il venait à jouer face au Celtic Glasgow mercredi soir dans le cadre de la 2e journée de Champions League, Olivier Deschacht disputerait sa 99e rencontre européenne. "C'est un beau record, mais je m'y attarderai surtout lorsque ma carrière sera terminée", a déclaré le défenseur de 36 ans. "A l'heure actuelle, seuls les trois points comptent. Personnellement, je ressens encore un peu de pression pour une telle rencontre. Du stress nécessaire. Une fois que cette pression disparaitra, je ne serai plus footballeur professionnel".

Le changement récent d'entraîneur ne semble pas avoir détérioré l'esprit de groupe au sein du vestiaire mauve. "L'esprit n'a pas changé", a poursuivi Deschacht. "Mais il y a peu de sourires en ce moment. Nous devons travailler et la concentration est à son maximum actuellement. Lorsque l'on gagnera avec la manière, la pression va doucement descendre d'un cran".

Parmi ses nombreux souvenirs européens, Olivier Deschacht en garde un en particulier. "Le match face au Celtic en 2003 reste mon plus beau souvenir européen. Nous avions gagné 1-0 après une exclusion rapide de Glen De Boeck. C'était ma première victoire européenne. Il y avait avec moi des joueurs tels que Aruna, Jestrovic ou encore Vanderhaeghe. Nous étions en super forme, un peu mieux qu'actuellement. Mais nous allons tout faire pour prouver le contraire mercredi. Parfois, vous avez besoin d'un match référence".

Le sponsor maillot du Celtic interdit en Belgique

Dafabet, le sponsor maillot du Celtic FC, est un site de paris sportifs inaccessible pour les joueurs belges, indique lundi la commission des jeux de hasard. Le champion d'Ecosse en titre se produira mercredi soir au stade Constant Vanden Stock dans le cadre de la deuxième journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions.

L'entreprise asiatique ne dispose pas d'autorisation en Belgique pour le pari en ligne. Il est dès lors interdit à Dafabet de proposer des paris en Belgique, mais également d'y faire de la publicité. Un écueil dont l'entreprise est consciente, étant donné qu'elle a elle-même pris contact avec la commission belge des jeux de hasard afin de régulariser sa situation.

La commission affirme dans un communiqué de presse avoir apprécié "la responsabilité dont fait preuve Dafabet pour respecter la législation belge en matière de jeux de hasard". Elle ajoute que le site a bien respecté toutes les instructions qui ont été fournies, ce qui doit lui permettre de s'afficher sur le maillot de l'équipe écossaise, qui affronte mercredi le Sporting d'Anderlecht.

Nos partenaires