Mouscron se redresse contre OHL (3-1)

20/02/16 à 22:31 - Mise à jour à 22:31

Source: Belga

Mouscron-Péruwelz, qui n'avait plus gagné depuis le 12 décembre, a décroché sa deuxième victoire à domicile face à OH Louvain (3-1) après avoir été mené à la marque jusqu'à la 81e minute.

Mouscron se redresse contre OHL (3-1)

© Belga

Grâce à résultat, les Hurlus (26 points) cèdent la dernière place à Louvain (25) et dépassent même Westerlo (15e), chez qui ils se déplacent la semaine prochaine. Comme le Standard contre Charleroi, Courtrai s'est imposé 3-0 face à Saint-Trond. Le club flandrien a assuré son maintien en division 1 et a redonné du souci aux Canaris (12e avec 29 points).

Le duel des mal classés a été marqué par un grand nombre d'allers-retours d'un but à l'autre. Les Mouscronnois ont alerté Rudy Riou sur un coup de coin (2e) tandis que les Louvanistes en ont fait de même avec Vagner via Yohan Croizet.

Mais OHL n'a pas tardé à profiter des nombreuses pertes de balle des Hurlus (13e) pour ouvrir la marque par Leandro Trossard (0-1). Si la qualité du jeu de passe des Mouscronnois ne s'est pas améliorée pour autant, Kim Ojo et Croizet ne l'ont pas sanctionnée.

La pression de l'Excelsior en seconde période a poussé Emilio Ferrera à jouer la carte de la sécurité, retirant un avant Ojo (56e). A défaut d'être d'un bon niveau technique, la rencontre a conservé son suspense jusqu'au bout. Elimane Coulibaly (81e) a prouvé que le rêve pouvait se réaliseer (1-1). Anice Badri (88e, 90e+3) l'a concrétisé (3-1).

Karim Belhocine, qui a débuté son intérim par un partage à Charleroi, a confirmé face à Saint-Trond (3-0). Cette fois, les Flandriens ont misé sur l'offensive et Xavier Mercier a directement eu deux possibilité de battre William Dutoit, qui a prouvé qu'il était l'homme de la saison côté trudonnaire (2e). Après ce départ éclair, Courtrai n'a pas laissé sortir Saint-Trond et Thanasis Papazoglou (17e) a concrétisé cette supériorité (1-0).

Même si le rythme a baissé, les Kerels sont restés les maîtres de la rencontre d'autant plus aisément que les Canaris n'ont pas pris beaucoup d'initiatives. Juste avant la fin de la période (44e), Adam Marusic a sorti la rencontre de son ronronnement en transformant un penalty accordé pour une faute sur Elohim Rolland (2-0). Papazoglou a signé son doublé à la 51e et fixé le score à 3-0.

Nos partenaires