Mouscron-Péruwelz obtient le report de l'examen des recours contre sa licence

21/04/15 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Belga

Mouscron-Péruwelz a obtenu en référé la suspension de la séance prévue jeudi devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) au cours de laquelle devaient être examinés les recours contre la licence accordée au RMP, a indiqué mardi matin à l'agence Belga Edward Van Daele, le président du RMP.

Mouscron-Péruwelz obtient le report de l'examen des recours contre sa licence

La CBAS va examiner les recours contre la licence accordée au Royal Mouscron-Péruwelz en sa séance du jeudi 23 avril. © BELGA

Le RMP, qui a assuré son maintien en D1 lors de la dernière journée de la phase régulière du championnat, avait reçu le 8 avril dernier sa licence pour pouvoir évoluer en D1 la saison prochaine. Deux jours plus tard, le CS Bruges, qui doit disputer les play-offs III pour espérer rester en D1, décidait de saisir la CBAS pour contester la licence des Hurlus. Le président du Cercle de Bruges Frans Schotte estime que le club hennuyer ne sera jamais en mesure de boucler tout un championnat avec un budget de 3 millions qu'il qualifie de "surréaliste".

Peu après, la Pro League, chargée de défendre les intérêts des clubs de D1, et le Lierse, adversaire du Cercle en play-offs III, décidaient eu aussi d'introduire un recours auprès de la CBAS. Ces plaintes devaient être examinées jeudi 23 avril. Cela ne sera toutefois pas le cas. "Nous avons obtenu en référé que la CBAS ne puisse traiter ces dossiers, sous peine d'astreinte", explique Edward Van Daele. "Cela tant que le tribunal de Tournai n'aura pas traité notre plainte contre le Cercle, le Lierse, l'Union belge et la CBAS".

A la suite des plaintes contre l'octroi de sa licence, le RMP a introduit un recours devant le tribunal de première instance de Tournai contre le Cercle, le Lierse, l'Union belge de football (URBSFA) et la CBAS. Le club frontalier réclame un million d'euros de dommages et intérêts dans le cadre de la contestation de l'octroi de la licence qui est selon lui une "décision souveraine de la commission".

Edward Van Daele qualifie l'action du CS Bruges de "tentative de "fausser la compétition et d'éviter la relégation". " Ce club cherche à tirer au maximum sur les règlements de l'Union belge pour obtenir sur le tapis vert, ce qu'il a été sportivement incapable de s'assurer sur le terrain. Le Cercle est par ailleurs très endetté. Ce n'est pas le cas du RMP dont tous les frais sont couverts par son budget. Je trouve dès lors que son président Frans Schotte agit hypocritement à notre encontre Il est par ailleurs ahurissant que la Pro League emboîte le pas. Quant au Lierse, il suit le mouvement de son adversaire dans le play-off III. Mais nous comptons sur la justice civile pour rétablir notre honneur", déclarait Edward Van Daele samedi.

On ne sait pas encore quand tombera la décision du tribunal de Tournai. D'après le journal Le Soir, la plainte du RMP sera examinée le lundi 27 avril.

En savoir plus sur:

Nos partenaires