MotoGP - Malgré la polémique avec Valentino Rossi, Marc Marquez "continuera de rouler à la limite"

10/04/18 à 21:43 - Mise à jour à 21:45

Source: Belga

(Belga) L'Espagnol Marc Marquez ne compte pas changer sa manière de rouler, a-t-il déclaré à l'agence Efe mardi, deux jours après un Grand Prix d'Argentine particulièrement animé, marqué notamment par un accrochage avec Valentino Rossi. "J'ai toujours roulé avec une intensité maximale et je continuerai ainsi", a assuré Marquez.

"Je resterai le même, je ne changerai pas ma manière de rouler. J'ai toujours roulé avec une intensité maximale et je continuerai ainsi. En Argentine, il y avait une série de circonstances. Il y avait des flaques d'eau sur la piste et la moto s'est bloquée. Malheureusement, j'ai touché Rossi et il est tombé. J'ai compris l'erreur. Quand j'ai ôté mon casque, la première chose que j'ai faite est d'aller m'excuser. C'est quelque chose qui arrive à tous les pilotes car nous roulons tous à la limite." Après la course, Valentino Rossi n'a pas mâché ses mots à l'égard de son rival, le qualificant de "dangereux" et l'accusant de "détruire" leur sport. "Je préfère ne pas commenter ces déclarations", a répliqué Marquez. "C'est encore un moment trop 'chaud' pour le faire. Mais tous les pilotes ont commis ce genre d'erreurs à un moment de leur carrière. Nous sommes tous allés dans un autre stand pour demander pardon. J'essaye toujours d'apprendre de mes erreurs, mais maintenant, ça suffit, ça s'arrête là. Le fait est que cela est arrivé avec Valentino, mais cela pouvait aussi se passer avec mon équipier ou avec un autre pilote. Zarco et Pedrosa ont eu la même chose, mais il ne s'est rien passé. J'essaye toujours de comprendre et d'analyser tout, mais au final, Valentino est un pilote comme un autre en piste. Je continuerai à rouler à la limite, c'est dans mon ADN." Marquez a écopé de trois pénalités durant le Grand Prix d'Argentine. Avant d'être pénalisé de 30 secondes pour l'accrochage avec Rossi, il a fait d'abord demi-tour sur la grille de départ avant la procédure car sa moto avait calé, une man?uvre interdite qui lui a valu un passage obligé par les stands. Le champion du monde a ensuite été pénalisé pour une poussette sur son compatriote Aleix Espargaro. (Belga)

Nos partenaires