Mondiaux de cyclocross - Le coach fédéral est satisfait du premier mini-stage de Valkenburg

26/01/18 à 16:08 - Mise à jour à 16:09

Source: Belga

(Belga) Vendredi après-midi, l'entraîneur fédéral Sven Vanthourenhout s'est réjoui du premier mini-stage en vue des championnats du monde de cyclocross. Les sélectionnés belges, messieurs et dames, ont passé une nuit à Valkenburg. Ils ont pu découvrir le parcours néerlandais. "Ce stage m'a apporté ce que j'attendais de lui", dit l'entraîneur fédéral. "Il y a un groupe très soudé et ça me rend heureux."

Vanthourenhout est le coach fédéral de cyclocross depuis plusieurs mois. Il a innové en organisant ce mini-stage. Les coureurs sont arrivés jeudi soir, ont mangé ensemble et ont exploré le parcours vendredi matin. "Ma première évaluation est positive", a convenu l'entraîneur, vendredi après-midi. "Bien sûr, il y a toujours place à l'amélioration, mais c'est quelque chose que nous répéterons certainement à l'avenir. Tout d'abord, il était important d'organiser la logistique, comme l'habillement et d'autres choses du genre, afin que dans les jours qui précèdent le championnat du monde, nous soyons d'abord concentrés sur l'aspect sportif, et ensuite à forger une équipe soudée." Le fait qu'il y ait un front belge était évident après l'événement. "J'ai vu ce que je voulais voir ici", a expliqué Vanthourenhout. "C'est un bon groupe, sans formation de clan. Ils sont liés entre eux et ça me rend heureux. Eh bien, c'est aussi ce à quoi je m'attendais lorsque j'ai fait cette sélection et je suis heureux d'avoir pu le voir de mes propres yeux en si peu de temps. Wout (van Aert) est aussi le leader du groupe, il prend la parole quand il le faut, ce qui s'est produit lors de la discussion du jeudi soir. L'entraîneur fédéral a également exploré le tracé du parcours avec ses troupes. "C'est un parcours difficile", a-t-il jugé. "Je pense qu'il faut remonter loin dans l'histoire pour voir un tel circuit au Mondial. Il contient beaucoup de montées, je pense qu'il est plus difficile que celui de Namur en Coupe du Monde." Et c'est une bonne chose parce que cette manche de Coupe du monde a été gagnée par Wout van Aert, qui ne sera pas le grand favori dimanche prochain. "Mathieu (van der Poel) gagne où il veut depuis quelques mois", affirme Vanthourenhout. "Si vous avez 25 cross à votre palmarès, vous êtes le grand favori. Mais s'il y a un circuit où c'est possible, c'est ici et s'il y a une personne qui peut battre Mathieu, c'est Wout." Il aura donc une équipe derrière lui. "Dans le cyclocross, le jeu d'équipe est toujours difficile", estime l'entraîneur national. "C'est encore moins évident ici. S'il faut faire quelque chose pour le leader, cela doit être fait au début de la course. Beaucoup d'autres options ne sont pas disponibles ici sur ce parcours." (Belga)

Nos partenaires