Mondiaux de cyclo-cross - Wout Van Aert "ne s'attendait pas à ce 2e titre consécutif"

29/01/17 à 20:05 - Mise à jour à 20:06

Source: Belga

(Belga) Wout van Aert a été sacré champion du monde de cyclo-cross pour la deuxième fois consécutive, dimanche à Belvaux (Bieles), dans la commune de Sanem, au Grand-Duché de Luxembourg. . "Je ne m'y attendais pas. J'avais des doutes à cause de ma blessure au genou", a-t-il avoué.

"Le sentiment que j'éprouve est différent de celui de l'année dernière à Heusden-Zolder. C'était mon pemier titre et, en plus, devant mon public. Je suis très fier de pouvoir rouler encore une saison avec ce maillot. J'ai eu deux semaines difficiles et j'ai répondu avec les pédales". Van Aert a vécu deux semaines difficiles à cause de son inflammation au genou mais aussi les tweets de ses collègues. "C'était comme si personne ne croyait que j'avais un ennui au genou. C'était vraiment frustrant. Devoir rester une semaine sans vélo si près du championnat du monde, cela vous fait grimper aux murs. On a beau vous dire que vous ne perdez pas votre condition, ce n'est pas gai, en tant que sportif, de devoir rester sur le côté". Il est remonté sur le vélo lundi. "J'espérais être bien mais je ne savais pas si ce serait le cas. Mon départ n'a d'ailleurs pas été très bon. Cela allait trop vite pour moi, je n'étais pas dans le rythme. Après 500 mètres, je croyais que je lutterais pour la médaille d'argent. J'ai heureusement trouvé la bonne cadence dans le deuxième tour et j'ai repris courage. Je ne pouvais pas laisser Mathieu trop s'éloigner. Je l'ai rejoint et le duel pouvait commencer". Jusqu'à ce que Van der Poel crève pour la quatrième fois, loin de la zone technique. "C'est dommage que la chance ait joué un rôle aussi important. Mais cela fait partie du cross. Ce n'est pas de chance pour Mathieu ce qui lui est arrivé, crever si loin de la zone technique. Il faut être honnête. Mon choix des pneus était peut-être meilleur même si j'ai aussi été victime d'une crevaison mais à un moment moins pénalisant. Je remercie mon entraîneur, qui m'a bien conseillé dans le choix des pneus". Van Aert a expliqué à Sporza la raison poour laquelle il ne veut pas mettre en ligne le formulaire du contrôle antidopage. "En premier lieu, parce que c'est privé. Quand je vois que Kevin tweete un formulaire vierge, je ne comprends pas très bien. Nous sommes des sportifs de haut niveau, nous utilisons des vitamines et des suppléments et tout cela est parfaitement légal. Il n'y a rien de mal à cela, mais je ne veux tout simplement pas que la concurrence puisse lire ce que j'utilise. Ce n'est pas quelque chose que tout le monde doit savoir, et encore moins à une semaine du Mondial". (Belga)

Nos partenaires