Mondiaux de cyclisme - Peter Sagan "n'avait pas de stratégie"

24/09/17 à 21:48 - Mise à jour à 21:49

Source: Belga

(Belga) Peter Sagan a ajouté un troisième maillot arc-en-ciel à son impressionnante collection. Le Slovaque s'est imposé dimanche, à Bergen. "Je n'avais pas de stratégie", a raconté Sagan en conférence de presse. "Durant la course, ça allait vite, il n'y avait pas beaucoup de temps pour réfléchir. A la fin je pensais que nous roulions pour la troisième place. Alaphilippe et Moscon sont partis très vite et nous les avons repris tard. Au final, c'était un sprint. Gagner une course est une loterie, tu dois avoir de la chance."

Dans le sprint final, Sagan a devancé le Norvégien Alexander Kristoff. "Tu ne dois pas être triste, tu pourras montrer le maillot de champion d'Europe dans le peloton", s'est amusé Sagan en s'adressant au Norvégien. L'an passé, Sagan avait gagné le titre de champion d'Europe entre ses deux premiers sacres mondiaux et n'a donc jamais porté le maillot de champion d'Europe en course. Sagan est devenu plus sérieux lorsqu'il a rendu hommage à Michele Scarponi, à qui il a dédié son titre. "Je le connaissais bien. C'était plus qu'un collègue coureur. Il était toujours positif, avait toujours le temps pour une blague et était tout le temps de bonne humeur. Il aurait dû fêter son anniversaire demain et je me devais de penser à lui. Nous nous sommes toujours bien entendus." Sagan est entré dans l'histoire du cyclisme en décrochant son troisième titre consécutif. "Je suis heureux, c'est chouette pour moi, mais le monde ne sera pas soudainement différent demain. Chaque titre est spécial. Le premier était inattendu et le deuxième aussi. Tout le monde s'attendait à ce que je gagne celui-ci. Ce n'était pas facile d'être le grand favori. Ce maillot arc-en-ciel était le plus difficile à aller chercher, car la course était imprévisible." Le Slovaque ne veut pas parler d'une revanche après son exclusion au Tour de France. "J'ai vite tourné la page, j'ai pu passer du temps avec ma famille et c'était chouette. Peut-être que j'étais plus frais au départ. Je pense que quand quelque chose de négatif t'arrive, quelque chose de positif se produit ensuite. C'est la vie. Et maintenant, je suis champion du monde." Sagan ne pense pas encore aux prochains Mondiaux, organisés à Innsbruck, où il pourrait viser un quatrième sacre. "C'est l'an prochain. Jusqu'à ce matin, je n'avais pas encore vu le parcours de celui de cette année... Ce sera trop dur à Innsbruck? C'est bon pour moi, je pourrai prendre de plus longues vacances et du repos." (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos