Mondiaux d'athlétisme - "Physiquement, j'étais nul aujourd'hui"

08/08/17 à 22:43 - Mise à jour à 22:44

Source: Belga

(Belga) Arnaud Art ne gardera un souvenir impérissable de sa première finale mondiale. Mardi soir, le détenteur du record de Belgique de saut à la perche a terminé son concours au bout de trois sauts à 5m50, tous manqués. Il s'agissait de la première hauteur proposés aux douze finalistes. Le Hannutois n'a pas cherché d'excuses, même si sur sa 3e tentative, il a eu la malchance de briser sa perche. Il termine 10e ex-aequo puisque deux autre concurrents, l'Allemand Raphael Marcel Holzdeppe et le Chinois Jie Yao, n'ont pas réussi non plus à franchir ce premier échelon.

"Physiquement, j'ai été nul aujourd'hui. Je n'arrivais pas à accélérer comme je le voulais. Je sentais que j'étais lourd, lent. C'est comme si j'avais des poids de 5 kilos aux pieds. Mentalement j'étais bien. Excité mais calme à la fois. Je n'arrive pas expliquer cela." "Cela arrive souvent d'être en méforme. Je pensais que l'excitation de l'événement allait me permettre de passer outre. Là, je vois que même en étant super bien mentalement, ce n'est pas passé", regrettait Arnaud Art. "C'aurait été bien de profiter de l'occasion pour aller haut." Il espérait battre son record national (5m71). Pour cela, il lui aurait fallu franchir la 3e barre proposée à 5m75 (la seconde se situant à 5m65). "Cette expérience me montre qu'il reste encore beaucoup à faire. C'était vraiment cool d'être en finale." Sur son dernier essai, le bris de la perche a provoqué un choc au niveau du genou droit. Ce n'est rien. D'ici deux, trois jours ce sera passé. J'ai aussi mal à l'avant-dernier orteil droit" a-t-il encore indiqué avant de conclure avec avec l'humour qu'il manie avec talent. "J'ai pas eu le temps d'avoir peur, juste celui d'avoir mal." (Belga)

Nos partenaires