Mondiaux d'athlétisme - Les Tornados s'élancent samedi en quête de finale, Bolt va définitivement passer le relais

11/08/17 à 22:20 - Mise à jour à 22:21

Source: Belga

(Belga) Avec l'entrée en piste samedi des Tornados Dylan Borlée, Jonathan Borlée, Robin Vanderbemden et Kevin Borlée, la Belgique joue son ultime atout sur le tartan des championnats du monde d'athlétisme de Londres.

Il sera 13h01 en Belgique, quand le plus célèbre relais de l'athlétisme national, s'élancera dans la seconde série. Dylan Borlée, au couloir 3, prendra le départ. Jonathan Borlée, Robin Vanderbemden, titulaire indiscutable cette année, et Kevin Borlée auront ensuite pour mission de conduire le témoin jusqu'à l'arrivée. Si possible parmi les trois premières positions. A défaut, en réalisant un des deux meilleurs chronos parmi les équipes non qualifiées à la place. Le défi est de taille dans la mesure où les Etats-Unis, le Botswana, Trinité et Tobago, et la Grande-Bretagne, voire la France, peuvent revendiquer également ce classement dans cette 2e course. On le voit il y a beaucoup de candidats. Samedi sera aussi synonyme de clap de fin pour Usain Bolt. Le Jamaïcain va tenter de remporter une 12e médaille d'or mondiale à l'occasion du relais 4X100 m. Il avait échoué à la 3e place dans la finale du 100 m samedi dernier, la victoire revenant au très décrié Justin Gatlin. Vainqueur avec le relais jamaïcain de tous les grands 4X100 m depuis 2009 (la victoire de 2008 à Pékin lui a été retirée après dopage d'un de ses équipiers), Bolt ne semble pas disposer cette année des meilleurs alliés. Yohan Blake, 4e du 100 m, a été éliminé en demi-finale du 200 m. Il s'est plaint d'une gêne à la jambe. S'il n'était pas totalement rétabli, les Américains emmenés par Gatlin mais aussi Christian Coleman, vice-champion du monde du 100 m, pourraient là encore gâcher le dernier coup de "Foudre". Réponse à 22h50 (belges). Cinq autres finales sont programmées samedi. Trois chez les dames: le saut en hauteur, le 4X100 m et le 100 m haies. Les deux autres finales masculines concernent le javelot et le 5000 m. Celui-ci laissera des regrets tant à Bashir Abdi qu'à Soufiane Bouchikhi qui sont passés tout près de la qualification mercredi. Elle pourrait couronner Mo Farah en quête d'un nouveau doublé 5000-10.000 mètres. Héros de la nation britannique qui veut désormais se consacrer au marathon, le Somalien d'origine est à ce jour le seul médaillé britannique de ces championnats grâce à sa victoire dans le 10.000 m le premier soir. (Belga)

Nos partenaires