Mondiaux d'athlétisme - Kevin et Jonathan Borlée et LaShawn Merritt les "dinosaures" des demi-finales du 400 m

05/08/17 à 19:42 - Mise à jour à 19:45

Source: Belga

(Belga) L'examen des vingt-quatre participants aux demi-finales du 400 m des championnats du monde de Londres démontre à quel point cette épreuve use les athlètes. Il n'y a que huit d'entre eux qui étaient déjà présents il y a deux ans à ce même stade de la compétition à Pékin. Ils ne sont plus que cinq si on remonte deux ans en arrière, à Moscou en 2013, et trois, à Daegu en 2011, il y a six ans à peine. Ces trois "dinosaures" sont Jonathan et Kevin Borlée et l'Américain LaShawn Merritt. Et ces deux derniers étaient déjà là en 2009 aux Mondiaux de Berlin (Jonathan était blessé et n'avait pas participé). Merritt a débuté sa série en 2007 à Osaka.

L'Américain courra donc sa 6e demi-finale consécutive, Kevin Borlée sa 5e et Jonathan sa 4e. A Moscou, deux Européens, l'Irlandais Brian Gregan et le Tchèque Pavel Maslak, accompagnaient le trio. Cinq autres coureurs Wayde Van Niekerk, Isaac Makwala, Machel Cedenio, Lalonde Gordon et Steven Gardiner étaient présents à Pékin en 2015, en compagnie des trois "éternels". A l'exception du Britannique Dwayne Cowan (32 ans) et du Botswanais Makwala, qui fêtera ses 31 ans le 29 septembre, Merritt (31 ans) et les "Twins" (29 ans) sont les vétérans des demi-finalistes. Le plus jeune est Jamal Walton, des Iles Cayman qui n'a que 18 ans, suivi dans la précocité par l'Américain Wilbert London III (19) et du Botswanais Baboloki Thebe (20). Si l'on se penche sur les Jeux Olympiques. Les jumeaux ont disputé les demi-finales de 2008 et 2012 avant de manquer celles de 2016. En un an, le plateau des demi-finalistes a été réduit de moitié. Il n'en reste que douze sur les vingt-quatre de Rio: l'inévitable Merritt, Van Niekerk, Gardiner, Makwala, Cedenio, Gordon, mais aussi Maslak, Thebe, Gil Roberts, Matthew Hudson-Smith, Rafal Omelko et Abdalelah Haroun. Ils ne seront dimanche que quatre à retrouver les demi-finales sur la piste londonienne cinq ans après les JO de 2012: Maslak, Gordon et Kevin et Jonathan Borlée. Merritt avait, cette fois-là, abandonné en séries. (Belga)

Nos partenaires