Mondiaux d'athlétisme en salle - Les Belgian Tornados toujours perturbés par le jet lag

17/03/16 à 02:52 - Mise à jour à 02:52

Source: Belga

(Belga) Les Belgian Tornados se sont entraînés une deuxième fois mercredi sur la piste du Convention Center de Portland, où ils entreront en lice samedi en séries du relais 4x400 messieurs des championnats du monde d'athlétisme en salle.

"C'était un bon entraînement", selon Jacques Borlée, l'entraîneur des relayeurs belges. "Nous avons travaillé la vélocité, en portant attention à la position de l'épaule dans les virages". Partis vendredi de Bruxelles, les Belges ressentent encore les effets du jetlag. Ils se réveillent très tôt, vers 3-4h du matin, et se couchent tôt également. Leur première séance au Convention Center, qui a débuté mardi à 18h00, leur était donc assez pénible. "J'ai demandé à la fédération de partir suffisamment tôt", poursuit Jacques Borlée. "Il faut un jour de récupération pour chaque heure de décalage. Hier (mardi), ça faisait quatre jours, on a bien senti qu'on se levait vers 3H00 du matin. Quand on court vers 18-19H00, on n'a pas la frite, mais ça va, les chronos étaient bons. Dimanche, l'effet du décalage horaire n'existera plus", dit le coach des Tornados. Dimanche, ce sera la finale du 4x400 m masculin, la dernière épreuve de ces Mondiaux 2016, dont le départ sera donné à 14h50 (22h50 HB). Les séries ont lieu samedi à 12h40 (20h40 HB). Il y a sept nations engagées en deux séries de trois. Les deux premiers de chaque série et les deux meilleurs temps seront qualifiés pour la finale. (Belga)

Nos partenaires