Mondial 2026 - La Fifa n'accorde pas de période d'exclusivité à la candidature commune USA/Canada/Mexique

09/05/17 à 22:22 - Mise à jour à 22:24

Source: Belga

(Belga) La Fifa qui prévoyait d'accorder une période d'exclusivité à la candidature commune USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial-2026 a finalement décidé d'élargir ce processus aux autres confédérations, à l'exception de l'Europe et de l'Asie, a annoncé l'instance mardi.

Cette proposition adoptée par le Conseil de la Fifa, le gouvernement de l'instance, doit encore être formellement adoptée jeudi par les 211 fédérations composant la Fifa. "La Fifa va établir un processus de candidature invitant initialement seulement les membres de la Confédération africaine (CAF), de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), de la Confédération d'Amérique du Sud (Conmebol) et de l'Océanie (OFC) à soumettre jusqu'au 11 août 2017 leur candidature", indique la Fifa dans un communiqué. L'UEFA et la Confédération asiatique (AFC) ne pourront donc pas avoir de candidats, la Russie et le Qatar organisant respectivement les éditions 2018 et 2022. Une sélection des pays candidats sera décidée lors du 68e congrès de la Fifa, dans un an. Dans un premier temps, le Conseil voulait soumettre au congrès une proposition visant à accorder à la candidature USA/Canada/Mexique une période d'exclusivité d'un an pour répondre aux spécifications techniques. Si cette candidature avait répondu aux demandes lors du prochain congrès, elle aurait alors été entérinée. Il reste que cette dernière candidature nord-américaine demeure largement favorite pour organiser le Mondial-2026, premier à se disputer à 48 équipes, contre 32 aujourd'hui. Une candidature du Maroc a un temps été évoquée mais n'a pas été officiellement confirmée. Cet élargissement du format du Mondial voulu par Infantino, qui permet d'attribuer des places supplémentaires à chaque confédération, a été largement promu par les fédérations nord-américaines qui avaient au préalable fortement contribué à l'élection de l'Italo-Suisse en février 2016. (Belga)

Nos partenaires