Mondial 2018 - "On a manqué de magie devant le but", confie Roberto Martinez

10/07/18 à 23:55 - Mise à jour à 11/07/18 à 00:07

Source: Belga

(Belga) "La déception est immense", a reconnu Roberto Martinez en conférence de presse après la demi-finale perdue contre la France mardi. "C'est un vestiaire triste. Nous avons manqué l'occasion d'aller en finale."

"C'était un match très serré, il n'y a pas eu de grands moments pour faire la décision dans le rectangle", a analysé Martinez. "En deuxième mi-temps, on avait bien commencé, avec un tempo plus élevé et on a encaissé. Les deux équipes avaient un rôle différent. La France a joué en contre-attaque, nous avons essayé de contrôler la rencontre. On a manqué de magie devant le but, et Lloris a fait les arrêts. La différence a été d'avoir un peu de chance dans les deux surfaces. Je suis fier de mes joueurs, ils se sont battus jusqu'à la dernière seconde. Nous devons féliciter la France." Martinez a surpris en choisissant Mousa Dembélé pour remplacer Thomas Meunier, décalant Nacer Chadli à droite. "Nous devions être bons en possession dans l'entrejeu et Mousa est le meilleur pour cela. Meunier est important, on l'a vu en termes d'assists, de buts, d'implication. Il nous a manqué, nous savions que nous devions faire face à son absence. Chadli est un joueur exceptionnel. Les joueurs qui sont montés ont joué leur rôle." "La marge était faible. Nous n'avons pas encaissé en contre, mais sur corner. Ce n'est pas la première fois que nous encaissons sur un coup de pied arrêté, mais je ne pense pas que ce soit une faiblesse. Le danger sur phase arrêtée fait partie du Mondial. C'est une question de centimètre." Ce qu'il a manqué à la Belgique? "Un peu de mouvement autour de la surface adverse et un peu de chance aussi, qu'il faut avoir. Ne pas marquer le premier but, c'est ce qui a rendu les choses difficiles", pense Martinez. La Belgique disputera encore une rencontre, samedi, pour la troisième place. "Nous voulions jouer 7 rencontres ici, on va le faire. Il y a la déception de la demi-finale, mais nous jouer un autre match. Nous devons nous remobiliser, récupérer et essayer de terminer troisièmes. Ce n'est pas quelque chose de courant. La Belgique a terminé quatrième en 1986." (Belga)

Nos partenaires