Mondial 2018 - Les services de sécurité russes déjouent un projet d'attentat de fans extrémistes à Samara

18/04/18 à 22:00 - Mise à jour à 22:02

Source: Belga

(Belga) Le Procureur général de la Fédération de Russie Youri Tchaïka a révélé qu'une enquête a mis à jour les préparatifs d'une action à caractère terroriste à Samara lors du Mondial 2018, par un groupe de supporters extrémistes de droite "T.O.Y.S", a annoncé mercredi l'agence Tass. Les Diables Rouges pourraient être appelés à disputer un quart de finale dans cette ville.

Le rapport du Procureur général à la Haute chambre du parlement, indique que les organisateurs présumés, décrits comme des "extrémistes", envisageaient d'engager des membres du groupe de supporters de football radical "T.O.Y.S" pour des attaques lors du Mondial dans la ville de Samara située sur la Volga. Le groupe nationaliste radical a été banni l'année dernière par un tribunal russe, pour avoir fomenté des activités extrémistes. Connu pour ses vues nationalistes et ses conflits avec d'autres groupes de fans, T.O.Y.S. est un groupe de supporters du club de deuxième division, le Krylya Sovetov de Samara, autrefois coaché par Frank Vercauteren et où ont notamment évolué Jeroen Simaeys, Reginal Goreux et Gianni Bruno. Les médias locaux ont rapporté l'année dernière qu'un dirigeant de T.O.Y.S., Evgeny Gavrilov, avait été condamné à une peine de prison avec sursis et avait été interdit de stade, après avoir été accusé de propagande d'idéologie d'extrême-droite. Des membres du groupe auraient également été accusés d'avoir attaqué des migrants. Samara est l'une des 11 villes hôtes du tournoi du 14 juin au 15 juillet et accueillera six matchs. (Belga)

Nos partenaires