Mondial 2018 - Le début de match et le 3e but ont été décisifs, selon les joueurs tunisiens

23/06/18 à 20:30 - Mise à jour à 20:32

Source: Belga

(Belga) "Nous avons fait une mauvaise entame de match et encaissé deux buts en l'espace de 15 minutes face à un adversaire de taille, ce qui n'a pas manqué de compliquer notre tâche", a déclaré le gardien tunisien Farouk Ben Mustapha après la défaite de la Tunisie face à la Belgique (5-2) samedi à Moscou dans le cadre de la 2e journée du groupe G de la Coupe du monde de football.

"Face à des stars du football du calibre de Lukaku et de Hazard, Il n'est pas admissible de commettre des grosses erreurs défensives, de placement ou de couverture. Le troisième but a été le tournant du match vu son poids sur le moral des joueurs", poursuit le portier des Aigles de Carthage. "Notre ambition était de réaliser un résultat positif, mais les choses se sont passé autrement et la lourde défaite subie ne reflète pas les efforts fournis par les joueurs qui n'ont épargné aucune goute de sueur pour défendre nos chances. Seulement les écarts étaient flagrants", déclare de son côté le défenseur tunisien Syam Ben Youssef, qui a dû quitter le terrain après 41 minutes. "Je souffre d'une contusion à la cuisse qui m'a contraint à quitter l'aire de jeu de manière précoce. Nous essaierons de livrer une meilleure prestation lors du troisième match pour nous réconcilier avec nos supporters". Pour l'attaquant Wahbi Khazri, le 3e but a aussi été décisif. "Nous avons fait une timide entame de match qui a permis à la Belgique de bien maitriser la partie sur tous les plans. Le troisième but a été un coup dur qui a anéanti tous nos espoirs d'égaliser. Le fait de courir indéfiniment derrière le ballon nous a, également, harassé physiquement en fin de partie. Il y a certes du plaisir à jouer contre des joueurs du calibre de Hazard, de Lukaku ou encore de De Bruyne, mais cela reste difficile. Il nous reste maintenant un dernier match que nous nous devons de gagner". (Belga)

Nos partenaires