Mondial 2018 - La Belgique prête à en découdre avec le Japon

01/07/18 à 21:24 - Mise à jour à 21:25

Source: Belga

(Belga) Après le festival des remplaçants lors du dernier match de poule face à l'Angleterre, la Belgique pourra compter sur toutes ses armes lundi soir à la Rostov Arena face au Japon en huitièmes de finale du Mondial en Russie. Seul Adnan Januzaj ne sera pas de la partie à cause d'une blessure au genou.

Le seul point d'interrogation se situe à côté du nom de Vincent Kompany. Le défenseur de Manchester City est totalement rétabli de sa blessure à l'aine mais la question de savoir s'il peut tenir 90 minutes reste en suspens. Si ce n'est pas le cas, Thomas Vermaelen est une alternative plus que valable. Vermaelen s'est montré contre l'Angleterre et était le meilleur défenseur en l'absence de Kompany lors de l'Euro 2016. Le duo de Tottenam Toby Alderweireld et Jan Vertonghen débutera contre le Japon, Axel Witsel et Kevin De Bruyne occuperont le coeur de l'entrejeu avec Yannick Carrasco et Thomas Meunier sur les flancs. En attaque, le capitaine Eden Hazard et Dries Mertens joueront en soutien de Romelu Lukaku, en quête de buts pour remporter le titre de meilleur buteur. Seul Harry Kane fait mieux pour le moment avec cinq buts. Avec les changements effectués dans le match qu'il ne fallait finalement pas gagner face à l'Angleterre, les joueurs du onze de base n'ont pas joué de matchs en neuf jours et ont pu recharger les batteries avant le début de la vraie compétition pour les Diables Rouges. En huitièmes de finale, le Japon n'est pas un obstacle insurmontable et tout le monde au pays n'attend rien d'autre que la qualification. Le premier vrai test surviendra en quarts de finale avec une possible confrontation face au Brésil. Cependant, il ne faudra pas sous-estimer les Japonais. Dans le dernier duel entre les deux équipes, les Diables Rouges avaient eu du mal à se défaire des coriaces Asiatiques. Dans un match où Christian Kabasele avait joué sa place pour le Mondial, Simon Mignolet était le meilleur homme sur le terrain et cela montre les difficultés connues par la Belgique face au Japon qui avait surtout impressionné en début de match à Bruges. Romelu Lukaku avait inscrit le but de la victoire en fin de match. En 2013, le Japon était venu s'imposer 2-3 à Bruxelles dans un match amical. Entretemps, les Belges ont franchi un pallier sous Roberto Martinez et la sélection transpire la confiance. "Nous sommes tous devenus un peu plus forts", a résumé Eden Hazard. L'objectif: passer les huitièmes de finale sans encombre et ensuite prendre la route de Kazan pour le "vrai" test. (Belga)

Nos partenaires