Mondial 2018 - La Belgique défie le Brésil pour une place dans le dernier carré de la Coupe du monde

06/07/18 à 05:36 - Mise à jour à 05:37

Source: Belga

(Belga) La Belgique affronte le Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde 2018 de football vendredi (à 20h00) à Kazan. Le défi est de taille pour les Diables Rouges de Roberto Martinez, aux portes d'une historique demi-finale dans un Mondial. Ce que les Belges n'ont connu qu'une seule fois lors de la folle épopée au Mexique en 1986 (4e).

Face à la Seleçao de Neymar, désormais placée au rang de grandissime favorite, la tâche s'annonce ardue mais les Belges croient en leurs qualités. "Si l'on se place sur le plan individuel, nous n'avons aucune chance", avait estimé Vincent Kompany à Dedovsk avant de prendre le chemin de Kazan pour un historique duel. Par contre, collectivement, la Belgique a les armes pour faire la différence, avait souligné le 'Vince'. La génération dorée des Diables Rouges s'est soudée, à de l'envie à revendre et un jusqu'au boutisme qui lui a évité le pire en 8es de finale contre le Japon. Menée 0-2, la Belgique a refait son retard pour s'imposer 3 à 2 dans les arrêts de jeu au bout d'une somptueuse contre-attaque. Le Brésil, quintuple champion du monde, est lui monté en puissance dans le tournoi. Accroché par la Suisse (1-1) dans son premier match, le Brésil avait battu le Costa Rica (2-0) en fin de match avant de boucler la phase de poules par un succès sur la Serbie (2-0). En 8es de finale, les hommes de Tite ont ont géré face au Mexique pour s'imposer 2-0. Belgique-Brésil, c'est la meilleure attaque (12 buts pour les Diables, dont 4 pour Romelu Lukaku) contre la meilleure défense (1 but encaissé par le Brésil, qui ne s'est retourné que 6 fois en 25 matches depuis la prise en main par Tite, son sélectionneur). Mais pour Roberto Martinez, ce match n'est pas une question d'entraîneur. Ce sont les joueurs sur le terrain qui vont faire la différence. "Nous savons combien nous avons travaillé dur pendant deux ans pour vivre ce moment-là", a martelé le sélectionneur espagnol de la Belgique. Tout le monde est disponible chez les Diables, même Adnan Januzaj remis de son coup au genou. Casemiro est suspendu côté brésilien alors que Marcelo (dos) devrait effectuer son retour. Douglas Costa est opérationnel et Paulinho (dos) incertain. Le vainqueur de ce duel déjà de prestige connaîtra son adversaire en demi-finales mardi à Saint-Petersbourg (20h00). Soit la France, soit l'Uruguay. Français et Anglais se seront affrontés à 16h00 à Nizhny Novgorod. Si Didier Deschamps devra se passer de Blaise Matuidi suspendu, la grande inconnue qui occupe toutes les conférences de presse concerne Edinson Cavani. L'attaquant uruguayen si important dans le dispositif de la Celeste avec Luis Suarez s'était blessé au mollet contre le Portugal en 8es de finale. (Belga)

Nos partenaires