Mondial 2018 - L'Allemagne (2-1 contre la Suède à la 90e+5) est toujours en vie dans le Groupe F

23/06/18 à 23:05 - Mise à jour à 23:08

Source: Belga

(Belga) L'Allemagne, tenante du titre, a battu la Suède 2-1 (mi-temps: 0-1) grâce à un coup-franc victorieux de Toni Kroos à la 5e minute des arrêts de jeu, samedi à Sotchi dans le cadre de la 2e journée du Groupe F du mondial-2018 de football en Russie.

L'Allemagne, dos au mur après la défaite inaugurale, 0-1, contre le Mexique, avait écarté Mesut Özil et Sami Khedira au profit de Marco Reus et Sebastian Rudy, pour affronter la Suède dans le match de la dernière chance. Le latéral gauche de Cologne Jonas Hector, forfait lors du premier match, retrouvait lui sa place. Les Suédois alignaient pour leur part l'équipe attendue avec le retour en défense de Victor Lindelöf, malade avant le premier match, remporté 1-0 contre la Corée du Sud (1-0). La première occasion fut allemande, à la 8e minute, lorsque Lindelöf contra in-extremis une volée de Julian Draxler, bien servi en retrait devant le but par Timo Werner. Mais à la 14e la défense allemande, privée de Matts Hummels, laissa filer Marcus Berg qui se retrouva seul gace à Manuel Neuer. Le gardien allemand remporta cependant le duel, avec la précieuse complicité de Jérôme Boateng qui gêna (fautivement ?) l'attaquant suédois. Sebastian Rudy blessé, fut contraint de céder sa place à Ilkay Gündogan à la 31e. Une autre erreur allemande, commise au milieu de terrain par Toni Kroos, permit à Berg de lancer Victor Claesson dans le couloir droit. Ce dernier centra pour Ola Toivonen qui amortit de la poitrine et loba Neuer malgré l'opposition d'Antonio Rüdiger, le remplaçant d'Hummels (0-1, 32e). Le gardien suédois Robin Olsen préserva cet avantage en s'opposant coup sur coup à un tir (dévié) de Gündogan et à la reprise de Thomas Mûller, sur la même phase (39e). Neuer sauva lui sa patrie dans le temps additionnel en détournant une tête de Berg qui semblait victorieuse, suite à un coup-franc botté par Sebastian Larsson. Donné pour mort à la mi-temps, le géant allemand qui remplaça le milieu de terrain Draxler par Mario Gomez, un attaquant avait pourtant encore des ressources. Il le prouva dès la 48e lorsque Marco Reus reprit victorieusement du genou gauche un centre de Werner pour marquer son 10e but en équipe nationale (1-1). A partir là il n'y en eut plus que pour la mansschaft, ou presque. Même à dix contre onze après l'exclusion de Boateng, averti pour la deuxième fois à la 82e. Mais les occasions manquées où contrecarrées par Olsen et ses coéquipiers se succédèrent et le but libérateur allait ainsi se faire attendre jusqu'à la 5e minute du temps additionnel, et ce (magnifique) tir de Kroos. Le Mexique avait gagné 2-1 plus tôt dans la journée à Rostov-sur-le-Don contre la Corée du Sud, dans le même groupe. Il compte six points sur six et la Corée du Sud zéro. La Corée du Sud est éliminée. L'Allemagne rejoint pour sa part la Suède à la 2e place avec 3 points. A l'affiche lors de la 3e et dernière journée, le mercredi 27 juin: Corée du Sud - Allemagne (16 heures à Kazan) et Mexique - Suède (16 heures à Ekaterinbourg). (Belga)

Nos partenaires