Mignolet : "Les entraînements de Klopp ressemblent à ceux de Wilmots"

10/11/15 à 15:02 - Mise à jour à 15:01

Source: Sportmagazine

Suite à la blessure de Thibaut Courtois, Simon Mignolet est momentanément le n°1 des Diables Rouges. Pour Sport/Foot Magazine, le gardien de Liverpool a évoqué notamment son statut en équipe nationale et son nouveau coach en Angleterre. Extrait.

Mignolet : "Les entraînements de Klopp ressemblent à ceux de Wilmots"

Simon Mignolet sur les rives de la Mersey. © BELGAIMAGE

Simon Mignolet a récemment pu expérimenter l'effet Jürgen Klopp, le lendemain de la victoire de Liverpool à Chelsea : "En arrivant au centre d'entraînement, on ne parlait que de cette victoire, entre joueurs. Klopp, la première chose qu'il nous a dite, c'était : -Bon, qu'est-ce que vous pensez qu'on peut améliorer pour être encore meilleurs dans les prochains matches ? Il est déjà braqué à fond sur les deux rendez-vous qu'on va enchaîner, contre Kazan puis Crystal Palace. Pour lui, Chelsea c'est fini, c'est derrière, c'est oublié".

"Il a des méthodes plus continentales que l'ancien coach, Brendan Rodgers", poursuit Mignolet. "Je retrouve des entraînements plus proches de ce que je connaissais en Belgique, du temps de Saint-Trond. Et ça ressemble aux séances de Marc Wilmots, qui a clairement retenu les méthodes allemandes. Le plus frappant, avec Klopp, est la façon de presser haut, de tout faire pour empêcher l'adversaire de développer son jeu. Normalement, quand tu vas à Stamford Bridge, tu restes calme, l'équipe reste groupée, organisée. Mais il nous avait demandé de les mettre sous pression très haut dans leur camp. Ça convient bien aux joueurs de Liverpool, il y a pas mal de gars capables de courir beaucoup et qui veulent toujours attaquer. Ensemble, on a couvert près de 120 kilomètres dans ce match, les joueurs de Chelsea en ont fait une dizaine de moins, ça peut contribuer à expliquer le score".

Apprendre de Lukaku, De Bruyne et Hazard

Le gardien profite pleinement du moment. Titulaire incontestable à Liverpool, il est également certain d'être entre les perches des Diables face à l'Italie et l'Espagne. Sport/Foot Magazine a voulu savoir s'il existait des attaquants qui l'empêchaient de dormir. "Oh la la... Pour m'empêcher de dormir, il faut y aller... De toute façon, le gardien qui commence à faire des cauchemars avec des attaquants, il perd 50% de son potentiel. Maintenant, c'est clair que je préférais avoir Luis Suarez dans mon noyau qu'en face de moi. Même chose pour Steven Gerrard. Aujourd'hui, ça m'arrange très bien que Christian Benteke, Roberto Firmino et Daniel Sturridge soient à Liverpool et pas ailleurs... Même si tu as besoin d'affronter les meilleurs attaquants du monde pour progresser. J'ai joué contre Cristiano Ronaldo en Ligue des Champions. Ces soirs-là, je me suis dit qu'au lieu de stresser, je devais me dire que c'était pour vivre des moments pareils que j'étais footballeur professionnel. Ça te donne de l'expérience, ça t'aide à grandir. Et pouvoir bosser avec des gars comme Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne ou Eden Hazard aux entraînements de l'équipe nationale, c'est une chance. C'est le plus haut niveau possible. Même pendant les échauffements d'avant-match, quand je dois stopper leurs tirs, j'ai l'impression de m'améliorer".

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Simon Mignolet dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires