Michel Preud'homme ne veut pas voir plus loin que dimanche pour le moment

12/05/17 à 16:51 - Mise à jour à 16:52

Source: Belga

(Belga) "Je veux les trois points et mes joueurs aussi", a confié vendredi l'entraîneur du Club Bruges Michel Preud'homme en conférence de presse avant le "topper" de dimanche (18 heures) contre Anderlecht. "Mais cela ne servirait à rien de voir plus loin pour le moment car même en cas de victoire, le Sporting aurait toujours son sort en mains. On ne va donc pas perdre son temps à spéculer alors que bien préparer ce match au sommet exige déjà tant de concentration..."

"On tente de nous faire porter toute la pression de ce duel sur les épaules mais même si Anderlecht débarquera ici avec quatre points d'avance, il ne faut pas pour autant me faire croire qu'il sera pleinement décontracté les mains en poche. L'enjeu est en effet aussi de taille pour les mauves qui ramèneront leur 34e titre au Stade Constant Vanden Stock s'ils gagnent. Je pense donc que la pression est en définitive assez équitablement répartie entre les deux camps..." Preud'Homme, 58 ans, attend de son équipe une prestation comme celle ayant permis de mettre Charleroi à genoux, 1-3, grâce à un hat-trick de José Izquierdo, lors de la précédente journée. Le pistolero colombien a cependant été malade cette semaine, mais a pu reprendre l'entraînement vendredi. Il sera à son poste dimanche, contrairement à Laurens De Bock et Benoît Poulain. En résumé le Club va jouer pour gagner mais avec rien d'autre en tête que ces indispensables 3 points, afin de ne pas s'encombrer l'esprit avec des spéculations. "Le titre, la défaite (2-0) à Anderlecht, ce n'est plus le moment d'y penser", dit-il. "Voilà mon message. On verra ce qui arrivera ensuite mais on doit bien se dire qu'on n'aura de toute façon rien en mains, même pas l'Europe, dimanche. Il n'y a donc pas d'autre alternative que se concentrer sur la victoire...", conclut Preud'Homme. (Belga)

Nos partenaires