Mbo Mpenza : " La priorité c'est le sportif. Le reste c'est du blabla "

21/05/15 à 10:00 - Mise à jour à 20/05/15 à 16:35

Source: Sportmagazine

Depuis la fin de sa carrière en 2008, on a surtout vu Mbo Mpenza en tant que consultant voire comme scout pour les plus attentifs. Mais avec l'aide d'une fine équipe, l'ex-Diable Rouge a désormais une nouvelle fonction : conseiller de joueurs.

Mbo Mpenza : " La priorité c'est le sportif. Le reste c'est du blabla "

Mbo Mpenza veut se différencier des agents. © BELGAIMAGE

Quand décidez-vous de devenir conseiller de joueurs ?

Quand j'étais joueur, surtout à la fin de ma carrière, beaucoup de coéquipiers venaient près de moi dans le vestiaire. Il y avait même des adversaires qui me demandaient des petits conseils sur les choix des clubs, des agents, des avocats. Pour moi, ces choix sont banals, mais peut-être que ce n'est pas le cas pour le commun des mortels.

Ça vous a plu ?

C'est vrai que j'ai pris ce rôle à coeur et automatiquement, après ma carrière, des joueurs en activité sont venus me demander des conseils. De fil en aiguille j'ai fait la connaissance d'Olivier Guilbaud et Grégoire Litt et on a commencé à travailler ensemble. On a la même philosophie, celle de toujours faire passer sa famille avant le reste, mais aussi de garder une éthique qu'on ne voit pas beaucoup dans le milieu du foot. On préfère ne pas se focaliser sur les aspects financiers mais revenir chez soi en se disant qu'on a fait du bon boulot et qu'on a vraiment aidé les joueurs en question.

Le fait de devenir conseiller s'est fait pour combler un vide que vous avez senti durant votre carrière ?

Oui, à notre époque on n'avait vraiment que notre famille. Mais ma maman n'avait rien à voir avec le milieu du foot professionnel et mon papa encore moins. Nos choix étaient plus basés sur la vie réelle que l'on transposait dans le sport, alors que ça ne va pas du tout comme ça. On peut essayer de changer les choses dans le sport, mais quand tu ne fais pas partie de ce milieu professionnel, tout est plus difficile. Même si je pense avoir bien réussi ce que j'ai fait, mon père a fait certains choix que nous n'aurions probablement pas faits par la suite.

Vous êtes lié à un agent ?

Intervention d'Olivier Guilbaud : Non. Certains agents se servent de joueurs en fin de carrière ou fraîchement retraités pour rameuter des joueurs dans leur giron. Ces types en question se font appeler " conseillers ", mais ils n'en donnent aucun, ils font juste du rabattage.

Mbo : Attention, je n'ai rien contre ces gens. On m'a déjà proposé ce rôle via via, mais quand j'explique la manière avec laquelle je travaille, les gens partent en courant : " On ne va quasi rien gagner avec toi ! " Je pars sur la base que le joueur doit en profiter un maximum, et son entourage aussi.

Ce côté humain que vous défendez serait absent chez la plupart des agents professionnels ?

Ca dépend de ce que l'agent et l'entourage du joueur veulent. Moi, c'est clair que ce qui m'intéresse c'est de garder ce côté humain, c'est pour ça que je n'ai pas peur de le dire : j'ai raté beaucoup de possibilités d'accompagnements, et ça représente beaucoup d'argent. Actuellement il y a même des joueurs qui m'ont fait des coups et quand ils me revoient, ils me saluent comme si... Enfin, moi je me regarde dans la glace, point barre. Mais bon, je veux que la priorité du joueur soit le sportif, tout le reste c'est du blabla, parce que s'ils ne sont pas compétitifs, à quoi ils servent ?

Par Emilien Hofman

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Mbo Mpenza dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires