Mauvais show à Courtrai

12/05/15 à 17:08 - Mise à jour à 17:07

Source: Sportmagazine

Racheté par le richissime Malaisien Vincent Tan, le club de Courtrai a perdu son coach, Yves Vanderhaeghe, qui file à Ostende alors qu'il avait resigné pour trois saisons supplémentaires il y a peu.

Mauvais show à Courtrai

Yves Vanderhaeghe coachera le KVO la saison prochaine. © BELGA

Yves Vanderhaeghe est le nouvel entraîneur d'Ostende alors qu'il avait rempilé pour trois ans à Courtrai le 20 avril dernier. Pour le Véka, c'est clair: il a choisi l'argent. L'entraîneur a rétorqué qu'il avait appris par les journaux que le club allait être racheté par le richissime Malaisien Vincent Tan. La réplique n'est pas mauvaise: elle souligne les efforts accomplis par la famille De Gryse pour obtenir le plus possible de ses parts.

Le show a commencé il y a deux ans par les négociations avec Patrick Decuyper, qui cherchait un matricule pour qu'Anvers reste représenté en D1. A la mort de son frère Jean-Marc, Vincent De Gryse a hérité de la moitié du club. Il en a racheté d'autres pour obtenir 80% des parts et a modifié les statuts du club. Il a remodelé le conseil d'administration, démis le comité de direction et a retiré au management les transferts et autres transactions d'un montant supérieur à 25.000 euros, sous prétexte qu'il se passait des choses bizarres et que le budget ne collait pas.

Deux membres du conseil d'administration ont alors démissionné, ne voulant pas être des marionnettes et estimant le club en danger. Quelques passages des nouveaux statuts ne laissent place à aucun doute sur les intentions de De Gryse : il peut convoquer une réunion n'importe où sur la planète, dans les 24 heures. Le président Joseph Allijns a toujours balayé les avertissements selon lesquels De Gryse agissait dans son intérêt personnel et allait vendre le club au plus offrant.

De Gryse semble avoir trouvé l'homme qui lui convenait en Tan: l'excentrique propriétaire de Cardiff City et du FK Sarajevo serait disposé à verser cinq millions d'euros. On peut se demander s'il est l'homme qu'il faut au club, au football de la région et donc au football belge ? Yves Vanderhaeghe n'a pas attendu la réponse : il a choisi Ostende et Marc Coucke.

Par Christian Vandenabeele

Nos partenaires