Martinez heureux de l'attitude de ses joueurs

15/11/17 à 09:10 - Mise à jour à 09:10

Source: Belga

Les Diables Rouges ont terminé l'année 2017 invaincus grâce à une victoire 1-0 contre le Japon, mardi, à Bruges. Réactions des joueurs et de Roberto Martinez, l'entraineur.

Martinez heureux de l'attitude de ses joueurs

© BELGA

"L'attitude était très forte", s'est réjoui le sélectionneur Roberto Martinez. "Je suis content de la communication entre mes joueurs. On commence à ressembler à une équipe. Les défenseurs étaient concentrés et essayaient de communiquer. Thomas Vermaelen et Nacer Chadli ont fait preuve d'une grande attitude, surtout qu'ils ne jouent pas beaucoup dans leur club. Kabasele est d'une aide précieuse chaque fois qu'il reçoit une occasion. La communication de Vermaelen était impressionnante pour aider Kabasele. Mignolet a réalisé deux arrêts importants et a affiché une bonne confiance", a analysé Martinez.

Quant à Kevin De Bruyne, dont les propos sur le système de jeu ont alimenté les discussions d'avant-match, "il a répondu sur le terrain en faisant un match de haut niveau", estime Martinez. "Sa réaction était très saine. Son intention consistait à aider à une meilleure préparation pour la Coupe du monde."

Martinez n'a fait jouer ni Laurent Depoitre ni Adnan Januzaj, qu'il avait appelés pour la première fois. "Je voulais les voir en équipe nationale. Je les ai vus à l'entraînement, j'ai pu analyser leur comportement avec les autres joueurs, mais je ne pouvais pas faire jouer tout le monde."

Nacer Chadli élu homme du match

Nacer Chadli a délivré mardi la passe décisive pour le 31e but en équipe nationale de Romelu Lukaku, désormais seul meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale. Le joueur de West Bromwich Albion a réalisé un exploit technique, qui l'aura aidé à être désigné homme du match par les téléspectateurs. "Je ne m'attends pas à un cadeau", a souri Chadli après la rencontre remportée face aux Japonais. "C'est avec plaisir que je lui ai fait cette passe. Je suis content pour lui."

Cela contrastait avec sa prestation contre le Mexique où il avait terminé la rencontre éprouvé. "Vendredi, j'ai disputé les 90 minutes alors que cela faisait deux semaines que je n'avais plus joué. Cette fois, je suis sorti parce que mon ischio a commencé à tirer. J'ai été directement remplacé. Cela fait du bien de pouvoir enchaîner deux matches", a commenté Chadli au micro de la RTBF.

Le système adopté contre le Samouraïs bleus a semblé être mieux adapté au style de jeu de Chadli. "Le système était bien. Nous portions le ballon plus haut et nous nous retrouvions souvent à quatre contre trois. Cela nous a permis de nous créer pas mal d'occasions. Je devais aussi m'occuper du back droit. Mais comme on était plus haut, je pouvais rentrer dans le jeu et apporter la supériorité numérique. C'est plus facile de défendre plus haut."

"Nous avons joué deux bons matchs, contre le Mexique et le Japon, avec deux systèmes différents et nous avons su nous adapter", analyse encore le latéral. "Aujourd'hui, ce n'était pas toujours évident de se créer des occasions, ils étaient bien organisés. La circulation du ballon dépend du terrain. Il n'était pas bon aujourd'hui. Ce qui arrangeait les Japonais. C'était important de jouer ces deux rencontres. Parmi les points positifs, il y a le fait d'avoir joué avec plusieurs systèmes. Il faudra à présent analyser cela. C'est difficile de dire lequel est le plus adéquat. A présent, il faut les roder, le timing doit être parfait pour tout le monde."

Thorgan Hazard était titularisé à la place de son frère Eden en soutien de Romelu Lukaku. "C'était un match difficile, ils ne nous ont pas laissés jouer notre jeu. Mais ils n'ont pas vraiment été dangereux non plus. C'est un match moyen et on le gagne 1-0. Il y avait la possibilité de faire mieux, mais parfois on n'a pas pris la bonne décision", analyse Thorgan Hazard, qui a manqué une belle occasion en fin de première période. "C'est dommage, je ne prends pas bien le ballon et le gardien sort vite. On finit bien 2017. On va continuer à travailler afin de faire une belle Coupe du monde", a conclu le joueur de Mönchengladbach.

Kabasele satisfait

Christian Kabasele a été titularisé pour la deuxième fois en équipe nationale, mardi, en amical contre le Japon (1-0). "On n'a pas donné trop d'occasions aux Japonais. Dans l'ensemble, on a plutôt bien géré", a déclaré le défenseur central.

Kabasele avait à ses côtés Jan Vertonghen et Thomas Vermaelen dans un trio défensif inédit. "C'est clair qu'il fallait une petite période d'adaptation, qu'il y avait des mouvements à étudier. En face, leurs attaquants étaient rapides, vivaces, techniques... Mais on ne leur a pas donné trop d'occasions. Dans l'ensemble, on a plutôt bien géré. Bien sûr, il faut encore affiner certains détails. Il y a du bon et du moins bon. Ce n'est peut-être pas le meilleur match de ma saison, je suis encore en période d'apprentissage. Et c'est dans un match comme ça qu'on apprend", a indiqué Kabasele.

"C'était un adversaire intéressant, comme le Mexique. On peut tirer des enseignements de ces deux matches, chose qu'on n'aurait pas pu faire contre un adversaire plus facile."

"C'était important de terminer sur une bonne note", a estimé, de son côté, Axel Witsel, après ce dernier match de 2017. "Nous n'avons pas eu beaucoup d'occasions, mais nous avons réussi à marquer. On n'a pas laissé grand-chose aux Japonais, on a eu le contrôle du match. Je pense que la possession de balle a bien fonctionné aujourd'hui."

Sans faute pour Mignolet

Titularisé dans les buts belges à la place de Thibaut Courtois, Simon Mignolet a réussi sa première 'clean sheet' depuis 13 rencontres en équipe nationale, mardi contre le Japon (1-0). "Cela fait du bien", s'est réjoui le gardien.

"J'étais heureux de jouer. J'ai réussi deux belles interventions. On a gagné le match. Il fallait faire très attention à la fin, car tu sais que dans un match amical, durant les 15-20 dernières minutes, la concentration n'est pas la même que durant un match de qualification", a analysé Mignolet.

"Les matches contre le Japon et le Mexique nous ont proposé des styles de jeu différents, auxquels on n'est pas habitué en Europe. L'entraîneur a pu expérimenter des choses. Par exemple, Thomas Meunier reculait pour faire une défense à quatre. C'est quelque chose que nous avons travaillé toute la semaine", a expliqué le gardien, dont la dernière 'clean sheet' avec les Diables Rouges remontait au 6 septembre 2011 contre les Etats-Unis.

La Belgique termine l'année avec un partage contre le Mexique et une victoire contre le Japon. "Nous aurions voulu gagner les deux matches", sourit Jan Vertonghen, de retour en défense contre le Japon. "Le public sous-estime peut-être ces deux équipes, mais ce sont deux équipes de valeur. Nous avons pu apprendre beaucoup de choses. A présent, il faudra améliorer le système."

Nos partenaires