Marcin Zewlakow : " Teodorczyk est tout le contraire d'un attaquant statique"

14/09/16 à 10:00 - Mise à jour à 13/09/16 à 15:18

Source: Sportmagazine

Sport/Foot Magazine s'est renseigné en Pologne sur la véritable valeur de Lukasz Teodorczyk, le nouveau puncheur des Mauves. Extrait.

Marcin Zewlakow : " Teodorczyk est tout le contraire d'un attaquant statique"

Lukasz Teodorczyk n'a pas tardé à trouver le chemin des filets en Belgique. © BELGA

Marcin Zewlakow (ex-attaquant, scout pour le Legia Varsovie et consultant pour la télé polonaise)

" J'ai pu l'observer à plusieurs reprises quand il évoluait en Pologne et il a pas mal progressé en quelques années", témoigne le sympathique Marcin Zewlakow qui fit les beaux jours de Mouscron et de Gand. "Teodorzcyk est le prototype de l'attaquant complet : il est costaud, rapide et efficace devant le but, que ce soit des deux pieds ou dans le jeu aérien. Mais ce qui me plaît le plus dans son profil, c'est que malgré sa taille, sa stature, c'est tout le contraire de l'attaquant statique qui attend qu'un ballon échoue dans le rectangle.

Teodorzcyk étouffe et fatigue une défense pendant 90 minutes. Il n' a pas réussi au Dynamo Kiev où la concurrence était rude mais il a montré qu'il avait envie de retrouver sa place en sélection en s'imposant à Anderlecht, dans un club qui reste un nom en Europe. On voit qu'il a faim et il l'a prouvé avec une très belle entrée en matière. Comme je l'ai dit, ce n'est pas uniquement un renard des surfaces, Teodorczyk est capable de se créer des occasions à lui seul grâce à ses déplacements, ses courses et sa qualité de frappe. Que ce soit en solo ou grâce au travail d'un équipier, sur 90 minutes, il va toujours se créer une occasion, c'est sa grande force.

C'est un attaquant qui ne se cache pas et qui dégage beaucoup d'enthousiasme, ça ne m'étonne pas que le public anderlechtois l'ait aussi vite adopté. Teodorczyk est un attaquant qui aime avoir quelqu'un à ses côtés, mais je pense qu'il peut évoluer dans n'importe quel système. C'est une grande chance pour un coach d'avoir un attaquant comme lui, car il peut modifier ses plans sans toucher à son attaquant de pointe. Il occupe parfaitement les espaces et il peut aussi bien décrocher que prendre la profondeur.

Concernant la sélection, il faut rester réaliste : le numéro un est connu avec Lewandowski, tandis que le poste de numéro 2 est occupé par Arkadiusz Milik qui a débuté très fort avec Naples. Il doit donc lutter pour occuper le poste de troisième attaquant. D'ailleurs le sélectionneur semble lui faire à nouveau confiance puisqu'il l'a sélectionné pour le match au Kazakhstan au début de ce mois.

La presse était même surprise que le coach national, Adam Nawalka, ne profite pas de la bonne passe du nouvel attaquant d'Anderlecht pour le faire monter au jeu.. Les échos que l'on reçoit de lui sont en tout cas extrêmement positifs. Ca montre qu'il se sent à nouveau bien après deux saisons compliquées en Ukraine. Et quand il est bien dans sa tête, il est capable de tout."

Par Thomas Bricmont

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Lukasz Teodorczyk dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos