Marc Wilmots ne veut plus entraîner en Belgique avant 5 ou 10 ans

14/11/16 à 12:21 - Mise à jour à 12:17

Source: Belga

Au lendemain du triomphe des Diables Rouges de Roberto Martinez , 8-1 aux dépens de l'Estonie en qualifications du Mondial 2018, l'ancien sélectionneur national Marc Wilmots a confié lundi au quotidien allemand Die Welt qu'"il ne veut plus travailler comme entraîneur en Belgique".

Marc Wilmots ne veut plus entraîner en Belgique avant 5 ou 10 ans

© REUTERS

"Bien qu'il faille être prudent avec de telles déclarations, disons plutôt dans les cinq ou dix prochaines années", a précisé l'Hesbignon âgé de 47 ans qui a quitté son poste à la tête des Diables Rouges cet été après l'échec en quart de finale de l'Euro en France.

Wilmots a reçu récemment trois ou quatre offres dont celle d'entraîner l'Algérie. "Je regarde le marché, le marché me regarde. Je n'ai pas reçu d'offre de la Bundesliga", précise Wilmots grand admirateur du football allemand. C'est d'ailleurs à Schalke 04 qu'il a débuté sa carrière d'entraîneur en 2003 en assurant un intérim. "J'aime cette mentalité, cette structure, ce professionnalisme."

Revenant sur sa mise à l'écart par l'Union belge, Wilmots a répété, ce qu'il avait déjà confié à la télévision flamande, que ses relations avec une certaine presse n'étaient pas étrangère à sa situation. Il n'a pas voulu favoriser certains journalistes en leur donnant des informations exclusives et il est ainsi devenu leur cible même avant l'Euro.

"Ils n'avaient pas d'arguments. Nous avions remporté 26 points sur 30 lors des qualifications. Même après les victoires, nous aurions dû être plus séduisants. Toujours des approches négatives."

"Je savais que je devais gagner l'Euro, pour ne pas être critiqué. Et même alors, ils auraient critiqué le manque de qualité du football. Une année avant l'Euro, je savais que je quitterais mon poste après le tournoi."

Sur les problèmes qu'il a connu avec certains joueurs à l'Euro, Wilmots précise: "On dit beaucoup de sottises dans le football. Je pense que 80% des joueurs étaient heureux et satisfaits de l'Euro. C'est pas mal avec tant de bons joueurs. Après le 2e match, Vertonghen a dit que l'équipe voulait Wilmots comme coach."

A propos de l'ambiance entre joueurs en France: "Il n'y a jamais eu de gros problèmes en interne, aucun incident à l'hôtel. L'ambiance était bonne. Même avec les joueurs, les médias ont tout essayé pour propager des ondes négatives de monter Hazard contre De Bruyne. Pourquoi ?"

Nos partenaires