Marc Wilmots : "Je trouve stupide de me dire qu'il faut trouver un meneur : le meneur de jeu c'est l'équipe"

25/03/15 à 10:00 - Mise à jour à 24/03/15 à 23:32

Source: Sportmagazine

Les schémas tactiques, le positionnement de De Bruyne, Hazard ou Witsel : Marc Wilmots s'est longuement entretenu avec Sport/Foot Magazine. Extrait.

Marc Wilmots : "Je trouve stupide de me dire qu'il faut trouver un meneur : le meneur de jeu c'est l'équipe"

Marc Wilmots et Eden Hazard. Pour le sélectionneur la question du meneur de jeu est un faux débat. © BELGA

On sent cette équipe assise entre deux chaises : une volonté d'évoluer sur le plan offensif tout en se basant sur les acquis ?

Je remarque qu'à chaque fois qu'on a joué avec notre triangle en équipe nationale, c'était costaud. Après, on a tenté quelques essais, en évoluant un peu plus offensif et on a vu qu'on se marchait dessus. On doit donc retrouver des bases simples. Je suis content d'avoir essayé certains trucs, de trouver des solutions mais j'ai peu de temps pour en trouver. Je dois être tout de suite efficace. C'est la grande différence par rapport à un entraîneur de club.

En voulant remettre De Bruyne sur le côté et Hazard de l'autre côté, il y a donc une marche arrière par rapport à vos idées de début de campagne ?

Où voyez-vous une marche arrière ?

Dans le positionnement de De Bruyne que vous vouliez placer au centre. N'êtes-vous pas en train de mettre de côté la vision ambitieuse de début de campagne ?

L'ambition, c'est quoi ? Avoir une bonne équipe et gagner des matches. Je n'ai jamais dit que Kevin ne jouerait plus dans l'axe. C'est une option. Après, il y a des choix à faire par rapport à l'adversaire, aux autres joueurs alignés, à la recherche ou pas de la profondeur. Kevin a même la faculté de jouer en numéro six ! Tout est dans l'animation et la reconversion défensive. C'est là qu'on doit être fort.

Mais pourquoi alors déjà annoncer que De Bruyne retrouvera le côté ?

Car la presse essaye de créer une polémique : qui va être le meneur de jeu ? Je vais vous le dire, moi, qui va être le meneur de jeu : l'équipe. J'ai réglé le problème en disant qu'il va jouer sur le côté mais peut-être qu'en définitive, je vais le mettre central.

En quelque sorte, vous voulez protéger De Bruyne et Hazard ?

Il a suffi que je dise cela à la presse pour que la polémique soit terminée. D'un coup, il n'y avait plus de dossier. Je trouve stupide de me dire après deux ans qu'il faut trouver un meneur : tu as Hazard, De Bruyne, Witsel. On parle de quoi ? Quand j'ai vu la polémique De Bruyne-Hazard, j'étais mort de rire : ça fait deux ans qu'ils jouent ensemble ! Et sur une mi-temps, on en fait un débat ! Moi, j'appelle cela "parler pour ne rien dire", mais il faut vendre...Moi, je ne joue pas avec...Mon travail est de regarder comment De Bruyne évolue à Wolfsbourg, comment Hazard, Carrasco, Mirallas progressent, dans quelle position, dans quelle animation pour récupérer le plus possible leurs automatismes de club. Je ne peux pas demander à un joueur de changer en deux jours ! Je reste dans la philosophie collective.

Mais n'avez-vous quand même pas l'impression que parfois De Bruyne et Hazard se marchent sur les pieds, notamment contre le Pays de Galles ou en 2e mi-temps en Bosnie ?

Il y a eu des mauvais choix mais ça arrive. Ils ne font pas toujours les bons choix. Ce serait trop beau !

Plus que l'entente avec De Bruyne, l'objectif n'est-il pas de faire briller Hazard autant qu'à Chelsea ?

Vous oubliez que De Bruyne et Hazard sont deux joueurs qui se battent pour le collectif, sans se mettre en avant. On peut reprocher à Hazard le fait qu'il ne soit pas assez individualiste ; il ne frappe pas assez mais c'est ce qui fait son charme. Ses statistiques, il s'en fout ! Je pense qu'il est sur le bon chemin : il est régulier, enchaîne les bonnes performances, travaille défensivement aussi. Il faut arrêter de les monter les uns contre les autres ; ce serait une bêtise.

Par Stéphane Vande Velde et Peter T'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Marc Wilmots dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires