Marc Wilmots: "J'ai bluffé"

12/05/16 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Belga

Marc Wilmots reprend finalement trois attaquants, et non deux, pour l'Euro 2016.

Marc Wilmots: "J'ai bluffé"

© BELGA

Marc Wilmots a misé sur la profondeur de ses attaquants dans sa sélection des Diables Rouges pour l'Euro 2016. C'est la raison pour laquelle il a repris trois attaquants, et non deux comme il avait pu le laisser entendre ces dernières semaines. "C'est vrai que j'ai dit cela mais j'ai bluffé", a-t-il reconnu. Christian Benteke (Liverpool), Michy Batshuayi (Marseille) et Romelu Lukaku (Everton) iront ainsi en France, laissant sur le carreau des milieux offensifs comme Nacer Chadli ou Kevin Mirallas, qui font partie de la réserve en cas de blessure éventuelle.

"Partir avec deux attaquants aurait été dangereux. Le risque de blessures est plus élevé. Il était dès lors essentiel d'avoir trois attaquants de pointe au profil différent. Mais on jugera la forme de chacun", confie Marc Wilmots. "J'ai ainsi trois gachettes à ma disposition. Cela me donne une palette dans les profils que je peux utiliser en fonction du déroulement du match."

S'exprimant sur l'état de forme de Christian Benteke, le sélectionneur a affirmé qu'il ne l'avait jamais déçu. "Il n'a peut-être pas beaucoup joué à Liverpool en raison de blessures, mais lorsqu'il l'a fait, il a toujours été décisif. Je le connais bien. Beaucoup aimeraient l'avoir dans leur club en Angleterre. Jurgen Klopp (entraîneur du club anglais, ndlr) fait ses choix."

Selon Marc Wilmots, la sélection comporte en réalité huit attaquants. "Le danger peut venir de partout chez nous. Au niveau offensif, nous avons énormément de potentiel", dit-il, ajoutant qu'il voulait utiliser un maximum les joueurs à leur position. Il souhaiterait toutefois donner le poste de numéro 10 à Kevin De Bruyne. "Il est parfait pour donner de la profondeur", a-t-il expliqué.

Un profil auquel tient l'ancien capitaine des Diables Rouges pour animer son attaque. "Divock Origi (Liverpool), par exemple, a de la profondeur et est en forme. J'espère qu'il reviendra en bonne santé et qu'il pourra éventuellement jouer la finale de l'Europa League avec son club le 18 mai."

L'ancien Lillois et Yannick Carrasco (Atletico Madrid) ont un profil de percussion, de vitesse et de profondeur à droite, tout comme Eden Hazard (Chelsea) et Dries Mertens (Naples) à gauche, qui justifie, selon Marc Wilmots, leur sélection. Nacer Chadli (Tottenham) et Kevin Mirallas (Everton) en ont notamment fait les frais. "Je sais que c'est dur à encaisser pour eux", a reconnu le sélectionneur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires