Marc Wilmots encore à la recherche du juste équilibre

08/06/16 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Belga

A l'issue des trois rencontres de préparation, les Diables Rouges ne semblent pas encore prêts à cinq jours de leur entrée en lice à l'Euro de football en France. Les performances plus encore que les résultats, posent questions. Le sélectionneur Marc Wilmots reconnaît qu'il est encore à la recherche du juste équilibre.

Marc Wilmots encore à la recherche du juste équilibre

© BELGA

"Quand vous créez beaucoup d'occasions et jouez offensivement, vous êtes vulnérables derrière. Si vous jouez de manière compacte et que vous avez trois ou quatre occasions, on dit que c'est un match ennuyeux. Oui, mais alors on ne prend pas de but. Le juste équilibre est difficile à trouver."

Wilmots dispose de beaucoup de possibilités et de systèmes de jeu dans sa manche. "Quelqu'un comme Eden (Hazard) a joué au centre (comme N.10) face à la Norvège et il veut prendre ses responsabilités et être décisif. Il a un autre profil et peut faire basculer le match. Parfois, De Bruyne est meilleur en 10, parfois c'est Hazard. Je ne vois pas de problème. Nous pouvons changer pendant le match et c'est très difficile pour l'adversaire. Ce sont deux profils différents à défendre. Mais on ne peut pas tout avoir: se créer beaucoup d'occasions et ne pas prendre de but. Il faut donc effectuer le bon choix et chercher l'équilibre. Les rencontres de préparation servent à cela. Je cherche un système dans lequel chacun se sente à l'aise avec beaucoup de liberté pour certains joueurs."

"Je ne serais pas surpris d'être titulaire contre l'Italie"

"Je ne serais pas surpris d'être titulaire contre l'Italie, mais nous verrons ce qu'il en sera", a déclaré Laurent Ciman, mercredi à l'issue du 1er entraînement des Diables Rouges sur le sol français.

Le défenseur de 30 ans qui évolue à l'Impact de Montréal, au Canada, a été appelé dans la sélection en raison des multiples forfaits et blessures en défense. Il a joué 35 minutes en Suisse (1-2) et 23 contre la Norvège marquant le but de la victoire (3-2) en évoluant à chaque fois au poste d'arrière droit. Il n'est pas impossible que Wilmots l'aligne dès le coup d'envoi face à l'Italie.

Ciman reconnaît que même compte tenu des absents, la concurrence reste forte en défense. "Je suis prêt à jouer, à la place que le sélectionneur jugera utile. Je savais d'avance que je jouerais en Suisse et contre la Norvège et cela fait plaisir. Je me sens bien, libéré. Bien sûr, j'ai des attentes dans cet Euro, et j'espère recevoir ma chance", a-t-il confié, lui qui n'avait pas joué la moindre minute lors du Mondial au Brésil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires