Marc Wilmots curieux de savoir comment sera le Pays de Galles

10/06/15 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Belga

"Il faut oublier la France, vendredi cela ne compte plus pour du beurre", a prévenu Marc Wilmots, le sélectionneur des Diables Rouges le jour de leur départ pour Cardiff où la Belgique affrontera le Pays de Galles en match, important, de qualifications pour l'Euro-2016 de football.

Marc Wilmots curieux de savoir comment sera le Pays de Galles

Marc Wilmots à la tête des Diables Rouges. Bientôt une image du passé ? © BELGA

Après la belle partie contre les Bleus (remportée 3-4 à Paris) dimanche, "le match contre le Pays de Galles est plus important, car les points comptent pour la qualification", a rappelé Marc Wilmots.

Gallois et Belges se partagent la première place du groupe B avec 11 points chacun après 5 rencontres. Le Pays de Galles s'est imposé à Andorre (1-2), contre Chypre (2-1) et en Israël (0-3) partageant l'enjeu à Bruxelles avec la Belgique (0-0) et face à la Bosnie-Herzégovine (0-0). "Nous regarderons deux DVD's des Gallois avant notre match de vendredi", a expliqué encore Marc Wilmots à l'issue de la dernière séance sur le sol belge mercredi matin. "Tout le monde sait qu'ils possèdent des attaquants éclairs. Chez nous, ils ont joué avec une défense très compacte. Maintenant, je suis curieux de voir comment ils vont jouer sur leur terrain vendredi. Il est toujours difficile de trouver l'ouverture contre une équipe retranchée derrière."

Le Pays de Galles, c'est aussi Gareth Bale, son joueur vedette. "Comme lors de nos précédentes confrontations, nous allons le prendre de façon collective", a prévenu Marc Wilmots. "Quand ils sont en possession de balle, c'est à nous à fermer dans le centre. Nous avons Jason Denayer, qui est très rapide, et Nicolas Lombaerts à côté de lui qui ne fait pas partie des plus lents non plus."

Marc Wilmots sait que le match est important, mais revenir de Cardiff avec un point serait déjà une bonne chose. "Après nous avons encore des déplacements chez des équipes réputées moins fortes (Chypre et Andorre) et deux duels à la maison, contre la Bosnie-Herzégovine et Israël. Si tu ne parviens pas à te qualifier dans notre groupe, c'est que tu ne mérites pas d'aller à l'Euro.

En savoir plus sur:

Nos partenaires