Manu Lecomte ne rêve plus de la NBA, le meneur bruxellois en a fait un objectif

21/06/18 à 08:15 - Mise à jour à 08:18

Source: Belga

(Belga) Manu Lecomte, 22 ans, est inscrit à la draft NBA dans la nuit de jeudi à vendredi au Barclays Center à Brooklyn (New York). La draft permet aux équipes du championnat nord-américain de basket de recruter les meilleurs jeunes joueurs issus du championnat universitaire américain (NCAA) suivant des règles bien précises.

Le meneur bruxellois rêve d'être le deuxième Belge à jouer dans le championnat professionnel nord-américain de basket après Didier Mbenga, champion avec les Lakers de Los Angeles à deux reprises (2009 et 2010). C'est précisément chez les Lakers que Manu Lecomte a travaillé encore au début du mois pour tenter de convaincre encore un peu plus les recruteurs. Il pourrait devenir le deuxième Belge à être drafté. Axel Hervelle a été choisi en 2005 en 52e position par Denver mais n'a jamais rejoint la grande ligue. Manu Lecomte (1m75) évolue depuis 4 ans à Baylor University qui fait partie de l'une des meilleures conférences (Big 12) de la NCAA où il s'est mis plus d'une fois en évidence. Cette saison, il aura joué en moyenne 34,1 minutes pour inscrire 16,2 points par match (pour 3,7 assists et 2,2 rebonds, et 2,2 pertes de balle). Tous les joueurs sont susceptibles de figurer à la draft à condition d'avoir atteint l'âge de 22 ans. Leur inscription est automatique à partir du moment où leur cursus universitaire est terminé. Les joueurs, pas nécessairement universitaires, évoluant dans le monde peuvent aussi être choisis. Les exemples de Drazen Petrovic (60e en 1986), Toni Kukoc (29e en 1990), Dirk Nowitzki (9e en 1998), Pau Gasol (3e en 2001), Tony Parker (28e en 2001) et autre Yao Ming (N.1 en 2002) en témoignent. Une loterie a déterminé l'ordre de passage des franchises lors de la draft. Ce sont les Phoenix Suns qui auront le privilège de piocher en premier parmi les 30 franchises de la NBA. Des workouts sont organisés ensuite, des camps où les joueurs sont testés par les franchises. Soixante joueurs vont être draftés, sur deux tours. Les joueurs draftés au premier tour recevront presque automatiquement un contrat garanti de deux ans. Pour ceux issus du 2e tour, certains auront un contrat plus précaire, d'autres rien du tout. Les pronostics des spécialistes voient Manu Lecomte drafté au 2e tour, voire pas du tout. Le meneur belge, repris par Eddy Casteels chez les Belgian Lions, a expliqué "ne plus rêver de la NBA", mais "en faire son objectif". Plusieurs noms se dégagent parmi les premiers choix: le prodigieux slovène de 19 ans, Luka Doncic, MVP de l'Euroleague, champion d'Europe avec le Real Madrid, l'intérieur américain DeAndre Ayton, présenté comme le plus fort potentiel de cette draft 2018, ses compatriotes Jaren Jackson, Michael Porter, Mohammed Bamba, Trae Young ou Marvin Bagley. Didier Mbenga a joué en NBA de 2004 à 2011, sans avoir été drafté, d'abord pour les Dallas Mavericks (2004-2007), puis aux Golden State Warriors (2007-2008) et aux Los Angeles Lakers (2008-2010). Il a terminé par une dernière saison chez les Hornets de la Nouvelle-Orléans (2010-2011). (Belga)

Nos partenaires