Lukaku : "Je suis très fort !"

12/02/16 à 11:58 - Mise à jour à 12:31

Dans une interview accordée jeudi au Telegraph, Lukaku dévoile le secret qui lui permet, aujourd'hui, d'être le deuxième meilleur buteur du Championnat anglais, avec 16 réalisations en 25 matchs.

Lukaku : "Je suis très fort !"

Reuters / Craig Brough © REUTERS

Si Romelu Lukaku est efficace cette saison et se révèle être un des meilleurs buteurs de Premier League, il le doit certainement à son travail sur le terrain mais également en dehors.

Ainsi, chaque jour précédant un match, l'attaquant belge fait des analyses de son jeu et celui des adversaires dont il veut en savoir davantage. Il explique : "Il y a une entreprise en France qui filme tous mes matchs, toutes mes actions sur le terrain mais aussi celles d'autres joueurs. Cela peut tout aussi bien être des défenseurs d'autres équipes que d'autres attaquants". Ce travail d'analyse et d'observation que l'ancien Anderlechtois réalise grâce à cette entreprise, témoigne du sérieux avec lequel Romelu Lukaku prépare ses matchs.

"Quand je regarde une rencontre, je sais comment les équipes vont évoluer, je connais leurs habitudes. Par exemple, je peux prédire ce qu'un joueur va faire et la plupart du temps, cela se vérifie" a-t-il expliqué à The Telegraph.

Cette façon de procéder, Romelu l'a acquise dès son plus jeune âge. À 15 ans déjà, il se décrit comme étant "tactiquement très fort" et capable d'effectuer une autocritique.

Les critiques

Agé de 18 ans seulement, le buteur a été transféré d'Anderlecht à Chelsea pour 22 millions d'euros, soit le départ le plus prolifique de l'histoire du club de la capitale. Après des prêts à West Brom puis à Everton, il sera finalement cédé aux Toffees pour la modique somme de 35 millions d'euros à 20 ans.

Ces montants peu habituels pour un joueur aussi jeune, lui ont valu d'être critiqué à de nombreuses reprises. Le joueur le regrette : "Les gens oublient parfois... Je suis seulement 7 mois plus vieux que Ross Barkley et je suis jugé différemment parce que j'ai connu deux gros transferts". Mais ces critiques, Romelu s'en sert "pour être plus fort".

Professionnalisme et confiance en soi

Être un professionnel demande des sacrifices et le Toffee en réalise beaucoup pour être dans la meilleure forme possible pour son équipe. "Le football, c'est se reposer, jouer, manger, travailler, dormir un peu comme une machine. Mais j'en suis fier, c'est mon travail, ma passion et à la fin je veux juste marquer plus de goals." a-t-il déclaré.

Romelu a confiance en ses capacités : "Je suis meilleur dans tout. Je deviens meilleur à chaque match. Je suis fort, très fort, grand, très rapide. Je peux dribbler, marquer tant avec mes deux pieds qu'avec ma tête. Je sais aussi garder la balle et lorsque l'on me dit que j'ai été injouable tel ou tel match, je réponds que oui mais que cela doit être cas à chaque rencontre."

Le Belge de 22 ans, semble avoir la mentalité et l'abnégation des plus grands. Et s'il pointe à la deuxième place du classement des buteurs de Premier League, Lukaku ne semble pas rassasié pour autant : "Il y a encore des choses que je dois améliorer car je suis jeune et je sais que mon jeu n'est pas parfait mais j'en suis là où je veux être. Je veux continuer comme ça et faire mieux la saison prochaine".

Une place de titulaire à l'Euro ?

L'état de forme du Belge est une aubaine pour l'équipe nationale. L'Euro 2016, en France, a lieu dans quatre mois et les principaux concurrents de Lukaku au poste d'attaquant en équipe nationale semblent être au plus bas. En effet, Benteke et Origi ne jouent pas (beaucoup) du côté de Liverpool.

Michy Batshuayi, lui, n'entrait pas dans les plans du coach belge récemment. Néanmoins, ses performances du côté de Marseille, pourraient l'amener à revendiquer une sélection. C'est également le cas de Laurent Depoitre, auteur de 10 buts en 24 matchs en Pro League. Wilmots ne verrait cependant pas, en eux, des titulaires potentiels.

Il semblerait, donc, que Romelu Lukaku soit en droit d'attendre une place dans le onze au sein de l'effectif de Marc Wilmots. Du moins, s'il conserve son niveau actuel ces prochaines semaines, et pour commencer face à West Brom samedi à 16h.

Quentin Droussin

Nos partenaires