Lokeren risque 2.000 euros pour le jet de projectiles et les chants anti-Wallons

16/02/18 à 17:22 - Mise à jour à 17:23

Source: Belga

(Belga) Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a réclamé vendredi 2.000 euros d'amende contre Lokeren, suite aux incidents ayant émaillé la rencontre face au Standard. Lokeren a été poursuivi suite au rapport de l'arbitre Alexandre Boucaut et du match delegate Fernand Meese.

Les supporters auraient visé l'arbitre assistant Florian Lemaire après le penalty et le carton jaune donné à Terki. Lemaire a affirmé qu'il avait été pris à partie pendant cinq minutes et qu'il a été touché à deux reprises par un projectile. Il a également confirmé avoir entendu le fameux "Les Wallons, c'est du caca" tel que décrit dans le rapport du délégué au match. "Cela n'a pas duré longtemps", a reconnu Lemaire. Lokeren contredit fortement les choeurs. "Il n'y a aucune preuve de cela, même mon collègue du Standard ne les avait pas entendus", a prétendu Patrick Custers, le responsable de la sécurité waeslandien. "Les projectiles, ça arrive dans presque tous les matches de la Jupiler Pro League. On le désapprouve mais c'est diablement difficile d'arrêter ça. Il y avait au moins un steward pour 50 fans, c'est plus que ne le prescrivent les règlements fédéraux: 1 pour 300. Le football est émotionnel et est simplement accompagné d'alcool. Mais surtout, il n'y a eu aucune influence sur le cours du match." Le parquet a réclamé 2.000 euros parce que Lokeren avait été condamné à 1.000 euros avec sursis en fin d'année après le match contre Anderlecht. (Belga)

Nos partenaires