Ligue des Champions - Vanhaezebrouck: "On a notre place en Champions League, mais pas de point, malheureusement"

23/11/17 à 03:55 - Mise à jour à 03:56

Source: Belga

(Belga) Le retour d'Anderlecht sur la scène de la Ligue des Champions de football cette saison l'a conduit sur un véritable chemin de croix, quelques mois à peine après avoir tenu la dragée haute à Manchester United en quart de finale de l'Europa League.

Même si mathématiquement, la 3e place du Celtic, étrillé 7-1 au Paris Saint-Germain, reste à portée des mauves, il faudrait en effet un miracle auquel même Hein Vanhaezebrouck ne fait pas semblant de croire, pour lui ravir cette fameuse 3e place qualificative pour l'Europa League. "Si on avait pris le point qu'on méritait largement contre le Bayern, ou même les trois, comme cela n'aurait certainement pas été une injustice", déplorait-il en effet, "je vous aurais dit qu'on avait une bonne chance de dépasser le Celtic. Mais s'imposer là bas par trois buts d'écart, il ne faut pas rêver. Vous savez cette équipe n'a vraiment rien d'un oiseau pour le chat à domicile, devant son incroyable public". Pratiquement éliminé, donc, le Sporting a pourtant bien redoré son blason mercredi. "Et comment", confirme HVH. "C'était d'ailleurs déjà le cas contre le PSG. Oui on a notre place dans cette Champion's League. On a prouvé qu'il n'y a pas trois classes de différence avec deux des principales équipes candidates à la victoire finale. Seulement à ce niveau si vous ne marquez pas, vous le payez inévitablement très cher. On n'a donc malheureusement pas de point. Vous avez vu le Bayern ? Trois occasions, deux buts ! Mais bon, je suis quand même très fier. Et très triste aussi, pour Theo(dorczyk). Il fait un match fantastique mais il ne parvient pas à marquer, et c'est très dommage, surtout pour lui. C'est l'efficacité qui a fait la différence ce soir, mais on est quand même sur le bon chemin", conclut Hein Vanhaezebrouck. Cette campagne qui s'achèvera par une ultime tentative de baroud d'honneur le 5 décembre à ParkHead, aura au moins permis de gonfler la trésorerie. Ce qui creusera encore les différences de budget avec la concurrence nationale que le champion de Belgique est pourtant loin de dominer, tant en Jupiler Pro League qu'en Crocky Cup. Difficile à comprendre, au vu de la manière dont il a pris le Bayern à la gorge pendant presque toute la rencontre, mercredi... (Belga)

Nos partenaires