Ligue des Champions - Le Paris Saint-Germain piétine Anderlecht pour se hisser en huitièmes après 4 journées

31/10/17 à 23:31 - Mise à jour à 23:33

Source: Belga

(Belga) Quatre matches, quatre défaites subies par trois entraîneurs différents: Anderlecht a poursuivi son surplace dans le Groupe B de la Ligue des Champions de football, mardi soir au Parc des Princes. L'addition fut encore plus lourde, 5-0, que les trois douloureuses précédentes. Le Paris Saint-Germain est ainsi d'ores et déjà qualifié pour les huitièmes de finale alors que l'écart entre le Celtic, 3e, battu 1-2 par le Bayern Munich, également qualifié, et Anderlecht, reste de trois points avant les deux dernières journées.

Frank Boeckx a d'emblée dû sauver les meubles dans ce match a priori très déséquilibré qui a failli très mal commencer pour Anderlecht. Mais son gardien a repoussé le tir de Neymar, isolé par Kylian Mbappé dans le rectangle sur le flanc gauche. Julian Draxler, du gauche (17e), puis Mbappé, également du gauche (18e), obligèrent encore Boeckx à se coucher sur des ballons bien frappés mais sans plus. Les Parisiens menaient aux points et même assez largement, mais sans concrétiser. Il fallut ainsi attendre la demi-heure pour assister à l'ouverture de la marque par Marco Verratti, bien servi côté gauche par Mbappé mais qui contrairement à Neymar en début de partie, contrôla, changea de pied, et plaça du droit hors de portée de Boeckx (1-0). Adrien Trebel décocha le premier véritable tir anderlechtois à la 35e, mais plein centre. Alphonse Areola bloqua le ballon les yeux fermés. Ivan Obradovic tenta sa chance peu après. Un bon envoi mais non cadré (39e). Anderlecht eut le malheur de perdre Uros Spajic (évacué en civière et remplacé par Josué Sa) et d'encaisser un 2e but dans la foulée, à la 45e +4. Neymar décocha un envoi de l'entrée du rectangle. Boeckx effleura le ballon mais sans réussir à le dévier de sa trajectoire. Pas suffisamment, en tout cas (2-0). Un coup-franc obtenu et botté par Neymar, bousculé par Sofiane Hanni, permit rapidement au PSG d'inscrire le numéro trois à la 53e. Layvin Kurzawa se trouvait en effet à point nommé pour reprendre quasi sans opposition le ballon renvoyé par le piquet via Boeckx. Lukasz Teodorczyk doubla Hanni à la 60e, alors que Thomas Meunier qui espérait le rejoindre sur la pelouse du Parc allait finalement rester sur le banc jusqu'au bout. En attendant C'est encore Kurzawa, un latéral gauche rarement à pareille fête, qui inscrivit le numéro quatre d'une tête plongeante à bout portant sur un bon centre du latéral droit Dani Alves à la 72e. Puis le numéro cinq, servi un peu chanceusement à la 78e par Angel Di Maria, qui avait remplacé Mbappé un quart d'heure plus tôt (5-0). Zéro-neuf en deux matches contre le PSG! Hein Vanhaezebrouck se serait bien passé de cette triste ligne sur sa carte de visite. Même s'il avait prévenu que le "topper" de dimanche contre Bruges en championnat était selon lui bien plus important. (Belga)

Nos partenaires